L'ONU: "Le Myanmar s'éloigne de la démocratie"

Le gouvernement du Myanmar qui a prolongé l'état d'urgence pour 2 ans de plus, est critiqué par l'ONU de s’éloigner de la démocratie.

1684671
L'ONU: "Le Myanmar s'éloigne de la démocratie"

 

Le gouvernement du Myanmar qui a prolongé l'état d'urgence pour 2 ans de plus, est critiqué de s’éloigner de la démocratie.

« Cette situation ne nous conduit pas sur la bonne voie. Au contraire, elle nous détourne de nos appels au retour à un régime démocratique, à la libération des prisonniers politiques et à la fin de la violence et de l'oppression » a déclaré le porte-parole du secrétaire général des Nations unies (ONU) Stéphane Dujarric lors d’un point de presse, au sujet de la décision de l'armée birmane de maintenir l'état d'urgence jusqu'en 2023 et de reporter les élections.

Notant qu'au moins 930 personnes, pour la plupart des femmes et des enfants, ont perdu la vie entre les mains des forces de sécurité depuis le coup d'État au Myanmar le 1er février, Dujarric a déclaré que des milliers de personnes, dont des politiciens, des écrivains, des défenseurs des droits humains, journalistes et civils, sont en détention.

Dujarric a déclaré que la crise en cours après le coup d'État au Myanmar a également empêché l'accès aux nécessiteux, à l'éducation, à la santé et à la lutte contre l'épidémie de Covid-19.

Le général Min Aung Hlaing, chef d'état-major général, qui a pris le pouvoir au Myanmar lors d'un coup d'État, a annoncé le 1er août que l'état d'urgence a été prolongé de 2 ans et s'est déclaré Premier ministre du gouvernement intérimaire.

L'armée birmane a pris le pouvoir le 1er février, après des allégations de fraude aux élections du 8 novembre 2020 et la montée des tensions politiques dans le pays.



SUR LE MEME SUJET