Tunisie/Ghannouchi : L'Assemblée des représentants du peuple poursuivra ses travaux

- "Le gel des travaux de l'ARP est anticonstitutionnel", a-t-il encore déclaré.

1680400
Tunisie/Ghannouchi : L'Assemblée des représentants du peuple poursuivra ses travaux

 

Le président de l'Assemblée des représentants du peuple (ARP), Rached Ghannouchi, a affirmé, lundi, que le Parlement tunisien poursuivra ses travaux.

C'est ce qui ressort d'une déclaration de Ghannouchi publiée sur la page officielle de l'ARP sur Facebook, au lendemain des décisions du Président de la République Kaïs Saïed de geler les travaux du Parlement et de limoger le Chef du gouvernement Hichem Méchichi.

Ghannouchi a noté que "le gel des travaux de l'Assemblée des représentants du peuple est anticonstitutionnel et contraire à la loi" et que 'l'ARP poursuivra ses travaux".

Il a affirmé qu'il n'avait pas été consulté par le Président de la république sur l'activation de l'article 80 de la Constitution, et que toute version contraire est "un mensonge".

Ghannouchi a conclu : "Nous rassurons le peuple tunisien et les amis de la Tunisie à travers le monde que la voix libre de la Tunisie ne s'estompera jamais si Dieu le veut".

Dimanche soir, la présidence de la république tunisienne a affirmé qu'"après avoir consulté le Chef du gouvernement et le Président de l'Assemblée des représentants du peuple, et conformément à l'article 80 de la Constitution, le Président de la République Kaïs Saïed a pris des mesures pour préserver l'entité de la patrie ainsi que sa sécurité et son indépendance et pour assurer le fonctionnement normal des rouages de l'Etat".

D'autre part, les forces de sécurité tunisiennes ont fait une descente dans les bureaux de la chaîne de télévision Al Jazeera basée au Qatar en Tunisie après le coup d'État de la nuit, a-t-on informé.

Une déclaration faite sur le compte Twitter d'Al Jazeera, précise que leurs bureaux avaient été perquisitionnés par des forces de sécurité en civil.

La déclaration note que tous les employés avaient été sortis du bureau après le raid et qu'on leur avait demandé d'éteindre les appareils et les téléphones.

Aucun avertissement n'a été donné de la part des autorités de sécurité tunisiennes avant le raid en question, a-t-on précisé.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

avec AA



SUR LE MEME SUJET