Kaïs Saïed: Ceux à l’origine du chaos des centres de vaccination doivent assumer leur responsabilité

Le gouvernement a annoncé, mardi, le limogeage du ministre de la Santé Faouzi Mehdi.

1678646
Kaïs Saïed: Ceux à l’origine du chaos des centres de vaccination doivent assumer leur responsabilité

Le président tunisien Kaïs Saïed a souligné la nécessité à ce que les parties qui seraient à l'origine des scènes d'encombrement et de chaos qui ont eu lieu, mardi, devant les centres de vaccination, assument pleinement leur responsabilité.

C'est ce qui ressort d'une rencontre qui s’est tenue entre Saïed et l'ancien ministre de la Santé Faouzi Mahdi, limogé il y a quelques jours par le Premier ministre, Hichem Mechichi.

''Tous ceux qui seraient à l’origine des scènes qui se sont produites hier, poussant les Tunisiens à affluer devant les centres de vaccination, ce qui pourrait provoquer la propagation du virus, doivent assumer pleinement leur responsabilité'', a-t-il indiqué.

S'adressant à l'ancien ministre de la Santé, le président tunisien a poursuivi : ''Je vous ai reçu pour marquer le grand effort que vous avez déployé au service de la santé, la livraison de vaccins dans des endroits que seuls les véhicules militaires peuvent atteindre'' a-t-il dit avant de souligner que la santé du citoyen n'est pas un jeu.

Plusieurs centres de vaccination en Tunisie ont été, mardi, le théâtre d'une affluence énorme de jeunes personnes, venues dans l'espoir de se faire vacciner. Les scènes d'encombrement ont été observées devant tous les centre à travers la Tunisie, ce qui a conduit à la suspension de la campagne de vaccination.

Rappelons que le Ministère tunisien de la Santé a annoncé l'organisation de deux journées portes ouvertes de vaccination contre le Coronavirus au profit de tous les citoyens tunisiens, de plus de 18 ans, qui devront être inscrits sur Evax, pendant les deux premiers jours de l'Aïd al-Adha. Cette campagne a été suspendue, suite aux scènes de chaos.

Le processus de vaccination en Tunisie se fait généralement après la réception d'un SMS informant les personnes inscrites sur la plateforme Evax de la date de vaccination et du centre désigné, afin d'éviter l'affluence et la ruée sur les centres.

Jusqu'à mercredi, uniquement les personnes âgées de plus de 50 ans pourront recevoir la première dose du vaccin anti-coronavirus.

Le gouvernement a annoncé, mardi, le limogeage du ministre de la Santé Faouzi Mehdi. Et c’est le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, qui va assurer l’intérim à la tête du département de la Santé.

Le chef du gouvernement tunisien Hichem Mechichi a qualifié de "criminelle" la décision du ministre de la Santé limogé, , Faouzi Mehdi, d'inviter les citoyens à recevoir le vaccin anti-Covid, en pleine crise sanitaire, à titre exceptionnel et sans rendez-vous, à l'occasion de l'Aïd Al-Adha.

Cette décision est intervenue dans la crainte que la Tunisie connaisse une "vague épidémique sans précédent favorisée par la propagation rapide des souches Alpha et Delta" à travers les gouvernorats et le risque d'une flambée des contaminations et des décès.

AA



SUR LE MEME SUJET