L'Afrique, deuxième région au monde souffrant de migration intra-régionale (63%)

Le monde comptait plus de 80 millions de réfugiés et déplacés, en 2020, «du jamais vu», selon l’agence de l’ONU pour les réfugiés, UNHCR

1661568
L'Afrique, deuxième région au monde souffrant de migration intra-régionale (63%)

 

Le monde comptait plus de 80 millions de réfugiés et déplacés, en 2020, «du jamais vu», selon l’agence de l’ONU pour les réfugiés, UNHCR.

D’après le rapport mondial sur les migrations internationales, l’Afrique subsaharienne avait la deuxième plus grande part de migration intra régionale, soit 63%, après l'Asie centrale et du sud qui comptait la plus grande part de sa diaspora résidant en dehors de la région, 78%.

L’Observatoire des Camps de Réfugiés, OCR, a, de son côté, déclaré dans son rapport 2020, que l’Afrique centrale et occidentale comptaient environ 1,6 million de déplacées internes et 822 mille réfugiés et demandeurs d’asile(UNHCR).

L’Afrique de l’Est, la Corne de l ’Afrique et la région des Grands Lacs accueillent 4,5 millions de réfugiés, 7,6 millions de déplacés internes et 171 000 demandeurs d’asile, soit la plus importante population déracinée de l’Afrique Subsaharienne.

L’Afrique australe héberge près d’un million de réfugiés et demandeurs d’asile, venus principalement du Burundi, de la République Démocratique du Congo (RDC), de l’Ethiopie et de la Somalie.

Cette partie de l’Afrique compte 6,2 millions de personnes déracinées dont 4 millions de déplacés internes, 748 000 réfugiés, 286 000 demandeurs d’asile, 1 million de rapatriés.

Célébrée le 20 juin de chaque année depuis plus de deux décennies, la journée internationale des réfugiés est consacrée aux réfugiés du monde entier. Cette journée était d’abord celle de l’Afrique (journée africaine des réfugiés), avant que l’Assemblée générale des Nations Unies ne la déclare officiellement journée internationale des réfugiés, en décembre 2000.

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET