L’Algérie décide de rouvrir partiellement ses frontières après plus d’un an de fermeture

Les frontières aériennes, maritimes et terrestres du pays avaient été complètement fermées dès mars 2020 au moment de la détection des premiers cas de Covid-19 sur le territoire

1640691
L’Algérie décide de rouvrir partiellement ses frontières après plus d’un an de fermeture

L’Algérie va rouvrir ses frontières à compter du 1er juin prochain après plus d’un an de fermeture, a annoncé dimanche la Présidence de la République Algérienne dans un communiqué consulté par l’Agence Anadolu.

Les frontières aériennes, maritimes et terrestres du pays avaient été complètement fermées dès mars 2020 au moment de la détection des premiers cas de Covid-19 sur le territoire. Seuls quelques vols de rapatriement avaient pu être assurés avant qu’ils ne soient suspendus il y a trois mois.

La présidence Algérienne a fait savoir que la décision de rouvrir les frontières sous conditions, a été prise en conseil des ministres dimanche.

« Le conseil des ministres a adopté les propositions d’ouverture partielle, avec, dans un premier temps, cinq vols quotidiens en moyenne depuis et vers les aéroports d’Alger, Constantine et Oran à partir du 1er juin prochain » souligne le communiqué.

Les entrées sur le territoire pourront se faire sous réserve de produire un test PCR négatif de moins de 36 heures et avec l’obligation de mise en quarantaine pour les passagers en provenance d’un pays à risque.

À leur arrivée en Algérie, les voyageurs devront se soumettre à un autre test, qui, s’il s’avère positif, entraînera le placement en quarantaine du patient.

Pour l’heure, les autorités n’ont pas précisé les pays à partir desquels proviendraient les vols autorisés à circuler.

À ce stade, plus de 125 000 personnes ont été contaminées par le Covid-19 en Algérie.

AA



SUR LE MEME SUJET