La France dote l’armée tchadienne de matériel de guerre (Ambassade)

Il s'agit de 9 blindés ERC-90, fournis avec munitions et pièces de rechange.

1569898
La France dote l’armée tchadienne de matériel de guerre (Ambassade)

 

L’ambassadeur de France au Tchad, Bertrand Cochery, a officiellement livré au nom de la France 9 ERC-90 (blindés, NDLR) à l’armée nationale tchadienne, a souligné l’ambassade de France au Tchad.

Le Général Jean-Pierre Perrin, commandant des forces françaises au Gabon, qui a pris part à la cérémonie à N'Djamena, a précisé sur son compte Twitter que ce sont « des engins blindés avec un canon de 90 et de deux mitrailleuses de calibre 7.62 mm. ERC 90 ».

Selon la représentation française au Tchad, « ces engins ont été fournis avec les pièces de rechange nécessaires à leur entretien, y compris des moteurs supplémentaires, ainsi que des munitions ».

Elle a indiqué, par ailleurs, qu’actuellement « 20 militaires tchadiens se forment au poste de chef d’engin avec le détachement d’instruction opérationnelle blindés des EFG. En avril, ils étudieront la conduite des feux et la tactique au combat ».

Le Tchad abrite le commandement de l’opération Barkhane (baptisée du nom d'une dune) avec 5.100 militaires français qui sont déployés sur cinq pays de la bande sahélo-saharienne - Mauritanie, Mali, Tchad, Niger et Burkina-Faso - où ils combattent les groupes terroristes qui se jouent des frontières et déstabilisent la région.

L’idée d’un redimensionnement des forces tricolores de l’opération Barkhane (5.100 hommes) est bien d’actualité.

En visite au Mali début décembre 2020, le chef d’état-major des armées (Cema) de la France, François Lecointre, avait souligné vouloir limiter le niveau d’engagement des armées de l’opération Barkhane.

La ministre française des Armées, Florence Parly, avait martelé dans les médias locaux le 4 janvier qu'une décision sera prise à l'occasion du prochain sommet conjoint de la France et des pays du G5 Sahel en février à N'Djamena au Tchad.

AA



SUR LE MEME SUJET