Selon Poutine, le refus par l’Arménie de l’accord sur le Haut-Karabakh aurait été « un suicide »

" Le statut décisif du Karabakh n’a pas été déterminé. Aujourd’hui, nous avons convenu de la préservation du statu quo actuel."

1529691
Selon Poutine, le refus par l’Arménie de l’accord sur le Haut-Karabakh aurait été « un suicide »

 

Le chef d’Etat russe Vladimir Poutine a estimé que le refus par l’Arménie de l’accord sur le Haut-Karabakh aurait été un suicide.

Lors d’un reportage accordé à la chaine de télévision Rossiya, Poutine a indiqué que l’effusion de sang a pris fin dans la région grâce à l’accord conclu entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie.

Il a rappelé que personne ne reconnait le Haut-Karabakh, « y compris l’Arménie ».

« Le statut décisif du Karabakh n’a pas été déterminé. Aujourd’hui, nous avons convenu de la préservation du statu quo actuel. Ce sont les futurs leaders qui, à l’avenir, vont prendre part dans ce processus et décider de la suite » a déclaré Poutine.

Il a fait savoir que la Russie et la Turquie se sont entendues pour la création d’un mécanisme et d’un centre de contrôle pour le cessez-le-feu sur la demande de l’Azerbaïdjan.

Dernièrement, le chef d’Etat russe a affirmé que son pays coopérait avec la Turquie « en interaction » dans le Moyen-Orient, y compris en Syrie.



SUR LE MEME SUJET