Le Pakistan aurait prévu d’expulser l’ambassadeur français et de n’autoriser aucun successeur

L’accord serait signé par le ministre de l’Intérieur Ijaz Ahmed Shah et le ministre des Affaires religieuses et de l’Harmonie interconfessionnelle Pir Nour-ul Haq Qadri.

1529312
Le Pakistan aurait prévu d’expulser l’ambassadeur français et de n’autoriser aucun successeur

 

Le Pakistan prévoirait d’expulser l’ambassadeur français à Islamabad dans les 2-3  prochains mois, et de n’autoriser aucun remplaçant après cette date.

Le gouvernement pakistanais serait parvenu à un accord avec le parti politique Tehreek-e-Labbaik Pakistan (TLP) qui poursuit depuis le week-end ses protestations à Rawalpindi contre les déclarations islamophobes et outrageuses vis-à-vis du prophète Mohamed, faites par le président français Emmanuel Macron.

Conformément au texte de l’accord envoyé à la presse par Saad Rizvi,  le fils du leader du TLP Hadim Hussein Rizvi, le gouvernement émettra une décision parlementaire pour l’expulsion de l’ambassadeur français dans les 2-3 prochains mois, le boycott par l’Etat des produits français et la remise en liberté des membres du TLP placés en garde à vue.

L’accord serait signé par le ministre de l’Intérieur Ijaz Ahmed Shah et le ministre des Affaires religieuses et de l’Harmonie interconfessionnelle Pir Nour-ul Haq Qadri.

Aucune déclaration n’a été faite par le gouvernement à ce sujet à l’heure actuelle.

Entre-temps, le ministère de l’Intérieur a donné l’ordre de remettre en liberté les membres du TLP placés en garde à vue au Pendjab.

Quant à l’ambassadeur pakistanais à Paris, Muinul Hak, il avait été nommé ambassadeur à Pékin au mois d’août. Aucun successeur n’a été nommé à Paris.

 



SUR LE MEME SUJET