Azerbaïdjan: "Des terroristes sont recrutés par l'Arménie et combattent dans les rangs arméniens "

Alors que les combats se poursuivent dans le Haut-Karabakh, l'ambassadeur azerbaïdjanais au Japon a affirmé mercredi que des terroristes des pays du Moyen-Orient avaient été recrutés dans l'armée arménienne.

1513238
Azerbaïdjan: "Des terroristes sont recrutés par l'Arménie et combattent dans les rangs arméniens "

 

Alors que les combats se poursuivent dans le Haut-Karabakh, l'ambassadeur azerbaïdjanais au Japon a affirmé mercredi que des terroristes des pays du Moyen-Orient avaient été recrutés dans l'armée arménienne.

« Nous avons la preuve que de nombreux terroristes libanais et syriens se battent contre l'Azerbaïdjan dans les rangs de l'Arménie » a déclaré mercredi Gursel Ismayilzade, l'ambassadeur d'Azerbaïdjan au Japon.

Ismayilzade a déclaré que la politique militaire d'Erevan était devenue agressive après la visite du Premier ministre arménien Nikol Pashinian au Karabakh l'année dernière.

Le Haut-Karabakh, territoire internationalement reconnu de l'Azerbaïdjan, est sous occupation arménienne depuis 1991.

Soulignant que Pashinian a appelé la région à s'unir avec l'Arménie, ce qui signalait une « nouvelle guerre pour une nouvelle région », l’ambassadeur azerbaïdjanais a déclaré que des négociations potentielles sont menacées par une telle approche.

S'exprimant également lors de la table ronde, Hasan Murat Mercan, l'ambassadeur de Turquie à Tokyo, a déclaré que les relations entre la Turquie et l'Azerbaïdjan s'inscrivaient dans le contexte « d'une nation, deux États » en raison des liens culturels et historiques forts entre les deux pays turcs.

Soulignant que la Turquie ne fait pas partie du conflit au Karabakh, Mercan a déclaré que l'Azerbaïdjan avait le droit de reprendre ses terres dans le cadre du droit international.

« La Turquie soutient l'Azerbaïdjan politiquement et moralement, et continuera de le faire. Mais elle ne prendra jamais part dans le conflit militaire », a-t-il dit, ajoutant que le différend menace la sécurité régionale.

De nouveaux affrontements ont éclaté dans le Haut-Karabakh le 27 septembre et l'Arménie a depuis poursuivi ses attaques contre les civils et les forces azerbaïdjanaises, violant même les accords de cessez-le-feu humanitaire.

Lors de deux attaques contre Ganja, une grande ville azerbaïdjanaise loin de la ligne de front, les missiles arméniens ont tué des dizaines de civils, dont des enfants, et blessé des dizaines d'autres.

 



SUR LE MEME SUJET