Aliev : « L’Azerbaïdjan n’acceptera jamais l’occupation du Haut Karabakh »

« L’Azerbaïdjan n’acceptera jamais l’occupation du Haut Karabakh », a martelé le chef d’Etat azerbaïdjanais Ilham Aliev affirmant que le Haut Karabakh représente une guerre d’indépendance pour l’Azerbaïdjan.

1510243
Aliev : « L’Azerbaïdjan n’acceptera jamais l’occupation du Haut Karabakh »
SÜPER FOTO aliyev.jpg
erdoğan aliyev.jpg

 

« L’Azerbaïdjan n’acceptera jamais l’occupation du Haut Karabakh », a martelé le chef d’Etat azerbaïdjanais Ilham Aliev affirmant que le Haut Karabakh est une guerre d’indépendance pour l’Azerbaïdjan.

Ilham Aliev et le Premier ministre arménien Nikol Pashinian ont répondu aux mêmes questions de l’agence de presse russe Ria Novosti.

Le président azerbaïdjanais Aliev a une nouvelle fois exprimé ses lignes rouges et précisé qu’ils ne feront aucune concession.

« Notre approche a toujours été constructive et cohérente, nous avons clairement exprimé nos lignes rouges. L’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan ne peut en aucun cas être violé, l’Azerbaïdjan n’acceptera jamais l’occupation du Haut Karabakh », a martelé le président Aliev.

Aliev a déclaré que chaque guerre représentait une atrocité mais que le peuple azerbaïdjanais menait une guerre d’indépendance tandis que pour l’Arménie il s’agit d’une guerre d’occupation.

Aliev a formellement démenti les allégations selon lesquelles des mercenaires se trouvaient dans les rangs de l’armée azerbaïdjanaise.

« Du point de militaire nous n’avons pas besoin d’une participation étrangères. Notre armée compte plus de 100.000 soldats, actuellement les troupes militaires dont nous disposons ont la capacité de réaliser toutes missions », a assuré Aliev.

Le Premier ministre arménien Pashinian a de son côté, avoués qu’ils sont en difficulté sur le front et qu’ils comptent un grand nombre de perte.

Prétendant être disposé à un accord, Pashinian a négligé les attaques de l’Arménie contre les zones d’habitation civile.

« Nous sommes prêts à lancer les démarches approuvés à Moscou », a-t-il dit.



SUR LE MEME SUJET