Le marché historique du Sénégal en manque de touristes à cause de la pandémie Covid-19

Les commerçants du marché artisanal de Soumbedioune à Dakar déplorent n'avoir quasiment rien vendu depuis sept mois à cause de la pandémie de nouveau coronavirus.

1509700
Le marché historique du Sénégal en manque de touristes à cause de la pandémie Covid-19

À Dakar, la capitale du Sénégal qui accuse des pertes importantes dans le domaine du tourisme cette année, du fait de l'épidémie liée à la maladie de la Covid-19, les commerçants qui gagnent leur vie en vendant des objets souvenirs attendent depuis des mois le retour des touristes.

Bien que la pandémie du nouveau coronavirus ait bouleversé les économies de tous les pays, l'effet de ce choc s'est davantage fait sentir dans les pays qui tirent d'importants revenus du tourisme.

Au Sénégal, qui a accueilli 1,7 million de touristes l'année dernière, les pertes de revenus dans ce secteur clé ont atteint 540 millions de dollars cette année, à cause de la pandémie.

Le secteur touristique, qui constitue la deuxième source de devises étrangères pour l'économie du Sénégal après la pêche, emploie 100 000 personnes à travers le pays.

Le Sénégal, qui a dû fermer ses frontières aux arrivants du monde entier de mars à juillet cette année, n'autorisent toujours pas l'arrivée des touristes provenant de l'Union européenne, selon le principe de réciprocité.

Même si la perte du tourisme touche l'industrie hôtelière en premier lieu, les petits commerçants qui vendent des souvenirs déplorent n'avoir quasiment rien vendu depuis sept mois, à cause de la pandémie de nouveau coronavirus.

- "Nos revenus dépendent des touristes"

Parmi les commerçants interrogés par l'Agence Anadolu sur l'évolution de leurs activités au marché artisanal historique de Soumbedioune à Dakar, Bineta Dnour, une Sénégalaise âgée de 60 ans, vendant des objets fabriqués en paille ainsi que des vêtements en tissu traditionnel, a déclaré travailler sur le marché depuis 1986, mais n'avoir jamais connu une telle période de vache maigre.

Nous confiant qu'elle est venue au marché pour éviter de rester chez elle, Madame Dnour reconnaît qu'elle devra rentrer chez elle sans avoir réalisé de ventes:

"Les marchés de poisson et de fruits et légumes ne sont pas autant affectés que nous parce que les populations locales y vont, mais nos revenus ne dépendent que des touristes. Eh bien, qu'allons-nous faire si les touristes ne viennent pas ?", a-elle demandé.

Le marché de Soumbedioune, inauguré dans le cadre du Black Arts Festival (FESMAN), qui s'est tenu pour la première fois en 1966, est connue avec ses 300 magasins, comme une des destinations préférées des touristes souhaitant ramener de jolis souvenirs d'Afrique dans leur pays.

Le marché historique de Dakar traverse la pire période de son histoire. Alors que de nombreux magasins ferment, ceux qui restent ouverts déclarent qu'ils viennent au marché juste pour passer la journée.

AA



SUR LE MEME SUJET