L'ONU appelle à soutenir la transition au Mali

La France soumettra un projet de déclaration au Conseil de sécurité en vue de soutenir le Mali dans la mise en œuvre des différentes réformes pour un retour à l’ordre démocratique et à la paix.

1506171
L'ONU appelle à soutenir la transition au Mali

L’Organisation des Nations Unies a appelé à soutenir la transition politique au Mali en vue d’aboutir à de nouvelles élections et à la mise en place d’institutions démocratiques.

Les appels dans ce sens ont été lancés à l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité de l’Onu consacrée au Mali.

"La transition constitue une opportunité pour les Maliens de sortir du cycle infernal ponctué de coups d’Etat périodiques. Les Nations Unies doivent continuer à accompagner et appuyer cette phase importante pour une sortie de crise au Mali", a indiqué Mahamat Saleh Annadif, représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies au Mali lors d’une intervention devant le Conseil de sécurité.

Il a salué la formation du gouvernement de transition et la présence en son sein de représentants des mouvements signataires de l’accord de paix d’Alger.

"Il me plait de relever devant votre Conseil que c’est pour la première fois depuis la signature de l’Accord (de paix) en juin 2015 que les mouvements signataires ont fait leur entrée officielle dans un gouvernement. Cette avancée est pleine de symbole et de signification. C’est le résultat de bonnes prédispositions des nouvelles autorités et des mouvements signataires, encouragées par nos bons offices en vue de renforcer la confiance", a précisé Mahamat Saleh Annadif, par ailleurs chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma).

Par ailleurs, la France a réitéré, à cette occasion, son soutien à la transition au Mali.

"La France salue la mise en place de la transition au Mali. Les autorités en charge du processus ont été nommées et nous leur adressons nos vœux de succès", a indiqué de son côté le représentant permanent de la France auprès des Nations Unies Nicolas De Rivière.

Il a salué la levée des sanctions de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) contre le Mali, estimant que la transition "doit mener à la tenue d’élections ouvertes, libres et transparentes d’ici dix-huit mois et au rétablissement de l’ordre constitutionnel".

Appelant les nouvelles autorités maliennes à reprendre la mise en œuvre de l’accord de paix d’Alger, le diplomate français a indiqué que son pays soumettra un projet de déclaration au Conseil de sécurité en vue de soutenir le Mali dans la mise en œuvre des différentes réformes pour un retour à l’ordre démocratique et à la paix.

AA


Mots-clés: #france , #mali , #onu

SUR LE MEME SUJET