Parlement tunisien: la normalisation UAE-Israël, "une atteinte aux droits du peuple palestinien"

La présidence du parlement tunisien a considéré que la normalisation des relations entre les Emirats Arabes Unis et Israël est une atteinte aux droits du peuple palestinien et qu’elle menace la position commune du monde arabo-musulman

1475168
Parlement tunisien: la normalisation UAE-Israël, "une atteinte aux droits du peuple palestinien"

 

La présidence du parlement tunisien a considéré que la normalisation des relations entre les Emirats Arabes Unis et Israël est une atteinte aux droits du peuple palestinien et qu’elle menace la position commune du monde arabo-musulman qui s’y oppose à l’unanimité.

Dans un communiqué publié lundi, la présidence du parlement a réitéré son « soutien à la Cause palestinienne, principale Cause soutenue par le monde arabo-musulman, par les défenseurs de la liberté et par ceux qui refusent le colonialisme et l’atteinte à la souveraineté des pays ».

Le parlement a mis en garde contre les répercussions de cette décision (normalisation), notamment dans le contexte actuel où se répètent les violations perpétrées contre le peuple palestinien et la politique expansionniste de l’entité sioniste, à travers l’annexion des terres palestiniennes.

Le communiqué met l’accent sur la solidarité absolue de la présidence du parlement avec le peuple palestinien pour la libération de ses terres et l’établissement d’un Etat indépendant, dont la capitale est Jérusalem.

Le parlement tunisien a appelé, dans le même contexte, l’Union interparlementaire et les défenseurs de la liberté des peuples à dénoncer la décision émiratie et à exprimer des positions claires en faveur du peuple palestinien.

Jeudi, le président américain, Donald Trump, avait annoncé que les Emirats et Israël sont parvenus à un accord de normalisation de leurs relations.

L’annonce de l’accord de normalisation entre Tel-Aviv et Abou Dabi vient couronner une longue de série de coopération, de coordination, de contacts et d’échange de visites entre les deux pays.

Ledit accord a été largement dénoncé par les Palestiniens, s’agissant de la Direction ou encore de factions de premier plan, tels que Hamas, Fatah et le Jihad Islamique.

L’Autorité palestinienne a estimé qu’il s’agit d’une « trahison par les Emirats de Jérusalem, d’al-Aqsa et de a Cause palestinienne ».

 

AA



SUR LE MEME SUJET