Tunisie : Le MAE renouvelle le soutien de son pays au gouvernement d’Al-Sarraj en Libye

C’est ce qui ressort d’un entretien téléphonique entre le ministre libyen des Affaires étrangères Mohamed El-Taher Siala et son homologue tunisienne, Salma Ennaifar, selon un communiqué du ministère libyen des Affaires étrangère

1464133
Tunisie : Le MAE renouvelle le soutien de son pays au gouvernement d’Al-Sarraj en Libye


 

Le ministère tunisien des Affaires étrangères a réaffirmé, mercredi, le soutien de son pays au gouvernement libyen internationalement reconnu, dirigé par Fayez Al-Sarraj.

C’est ce qui ressort d’un entretien téléphonique entre le ministre libyen des Affaires étrangères, Mohamed Tahar Siala, et son homologue tunisienne, Salma Ennaifar, selon un communiqué du ministère libyen des Affaires étrangères.

Le communiqué indique que la ministre tunisienne a réaffirmé le soutien de son pays au gouvernement libyen.

Ennaifar a exprimé l'aspiration de la Tunisie à "trouver une solution politique à la crise libyenne, qui conduirait à la stabilité du pays aux niveaux politique, économique et social".

Mohamed Tahar Siala a pour sa part souligné la nécessité d'une coordination continue entre la Libye et la Tunisie, dans le but de développer des visions communes sur les problèmes affectant les deux pays.

Les deux parties ont, lors de cet entretien, passé en revue les derniers développements dans le dossier libyen, selon le même communiqué.

La Tunisie a confirmé, début juillet, son plein soutien au gouvernement libyen internationalement reconnu et a exprimé son appui à une solution politique pour mettre fin au conflit dans son voisin du sud.

La milice du général renégat Khalifa Haftar, avec le soutien de pays arabes et européens, a lancé, le 4 avril 2019, une attaque contre Tripoli qui a fait des milliers de morts et de blessés parmi la population civile, sans compter les dégâts matériels engendrés par cette agression.

Les forces du seigneur de guerre libyen ont toutefois subi d’importantes pertes depuis, pour finalement être chassées de l’ouest du pays par les forces gouvernementales.

Au vu de l’aggravation de la situation en Libye, de nombreuses initiatives appellent désormais à un retour au dialogue afin de trouver une issue politique à la crise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET