Sarraj souhaite  un retour en Libye des compagnies turques pour les projets d’infrastructure

Ville la plus peuplée du pays qui possède la plus grande réserve pétrolière de l’Afrique, Tripoli fait face à des coupures d’électricité allant jusqu’à 8 heures par jour.

1450924
Sarraj souhaite  un retour en Libye des compagnies turques pour les projets d’infrastructure

 

Le Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj s’est entretenu avec les ministres et les responsables des établissements publics au sujet d’un éventuel retour des compagnies turques en Libye.

Selon l’office du Premier ministre, Sarraj s’est réuni avec le ministre de la Planification Tahir al-Djouheymi, les responsables de la Banque centrale et les organismes concernés pour discuter du « retour en Libye des compagnies turques afin d’achever les projets en cours, suspendus pour des "raisons extraordinaires" et mener de nouveaux projets en vue d’assurer un service efficace et rapide aux Libyens dans le domaine de l’infrastructure électrique et énergétique ».

Lors de la réunion, Sarraj  a estimé que « la reprise et l’achèvement des projets suspendus constitueront un bon début pour une relation équilibrée entre les deux pays avec la participation du secteur privé ».

L’infrastructure électrique de la Libye a été fortement endommagée en raison des attaques lancées en avril 2019 par les milices de Khalifa Haftar, leaders des forces armées illégales à l’est du pays, pour s’emparer de la capitale Tripoli. Ville la plus peuplée du pays qui possède la plus grande réserve pétrolière de l’Afrique, Tripoli fait face à des coupures d’électricité allant jusqu’à 8 heures par jour. Le gouvernement libyen souhaite résoudre ce problème avec les compagnies turques.

 



SUR LE MEME SUJET