Covid-19: Vingt millions d'emplois menacés en Afrique ( UA)

Environ 20 millions d’emplois sont menacés en Afrique en raison de l’impact de la pandémie de coronavirus selon une étude de l’Union africaine

1393531
Covid-19: Vingt millions d'emplois menacés en Afrique ( UA)

 

Environ 20 millions d’emplois sont menacés en Afrique en raison de l’impact de la pandémie de coronavirus selon une étude de l’Union africaine.

Bien qu’elles ne comptent qu’une fraction du nombre total de cas recensés à travers le monde, les économies du continent sont déjà confrontées à un ralentissement économique mondial, à la chute des prix du pétrole et des matières premières et à une implosion du secteur du tourisme, rapporte la chaîne d'information Africanews.

La croissance du PIB africain tablée à 3,4 % cette année avant la pandémie devrait reculer et se situer à -0,8 ou -1,1 %, indique le même média citant l'étude de l’UA.

"Dans le scénario moyen, le secteur du tourisme et des voyages en Afrique pourrait perdre au moins 50 milliards de dollars en raison de la pandémie de la Covid-19 et au moins 2 millions d'emplois directs et indirects", note l'UA.

Les gouvernements africains pourraient perdre jusqu‘à 20 à 30 % de leurs recettes fiscales, estimées à 500 milliards de dollars en 2019, estime l'Union africaine dans son étude.

Les exportations et les importations devraient quant à elles chuter d’au moins 35 % par rapport aux niveaux de 2019, ce qui entraînerait une perte de valeur des échanges d’environ 270 milliards de dollars. La propagation du virus entraînera une augmentation des dépenses publiques d’au moins 130 milliards, selon la même source.

Les producteurs de pétrole africains, qui ont vu la valeur de leurs exportations de brut chuter ces dernières semaines, seront parmi les plus touchés, d'après l'UA.

Le Nigeria et l’Angola, les plus grands producteurs de pétrole de l’Afrique subsaharienne, pourraient à eux seuls perdre 65 milliards de dollars de revenus. Les exportateurs africains de pétrole devraient voir leurs déficits budgétaires doubler cette année tandis que leurs économies se contractent en moyenne de 3 %.

Les pays où le tourisme représente une part importante du PIB verront leurs économies se contracter en moyenne de 3,3 % cette année, note la même source, précisant que les principaux sites touristiques de l’Afrique, les Seychelles, le Cap-Vert, Maurice et la Gambie, connaîtront une baisse d’au moins 7 %.

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET