Coronavirus : coordination algéro-tunisienne dans la lutte contre l'épidémie

Le virus a infecté plus de 374 000 personnes dans le monde, dont plus de 16 000 sont décédées et plus de 101 000 ont guéri.

1384125
Coronavirus : coordination algéro-tunisienne dans la lutte contre l'épidémie

Le président algérien, Abdel Majid Tebboune et son homologue tunisien, Kaïs Saïed sont convenus d'une coordination permanente pour lutter contre la propagation de l'épidémie de coronavirus.

C'est ce qui ressort d'une déclaration faite par la présidence algérienne, lundi soir.

"Lors d'un entretien téléphonique avec le président tunisien, Tebboune a échangé des informations et des points de vue sur la situation sanitaire dans les deux pays", selon la déclaration de la présidence algérienne. L'entretien a porté sur les mesures prises dans les deux pays pour faire face à la propagation du coronavirus."

Les deux présidents sont convenus de "continuer les consultations et la coordination afin de lutter contre cette épidémie dans le monde".

L’Algérie et la Tunisie ont annoncé, il y a quelques jours, la fermeture des frontières terrestres entre les deux pays dans le cadre des mesures de lutte contre la pandémie.

Lundi soir, le président algérien a ordonné le confinement total sur le gouvernorat de Blida (sud), le plus important foyer du coronavirus dans le pays, ainsi qu'un couvre-feu nocturne sur la capitale, après avoir enregistré 230 infections au Covid-19 et 17 décès, dont la moitié en provenance de ce gouvernorat.

Parallèlement, la Tunisie a annoncé le renforcement du déploiement d'unités de l'armée pour exhorter les citoyens à mettre en œuvre la quarantaine globale, imposée dimanche dans toutes les régions du pays, dans le cadre des mesures de prévention du virus.

Le virus a infecté plus de 374 000 personnes dans le monde, dont plus de 16 000 sont décédées et plus de 101 000 ont guéri.

La propagation du virus a contraint de nombreux pays à fermer leurs frontières, à suspendre les liaisons aériennes et maritimes, à imposer des couvre-feux, à suspendre les études, à annuler de nombreux événements, à empêcher les rassemblements publics et à fermer les mosquées et les églises.

AA



SUR LE MEME SUJET