La Côte d'Ivoire et la France signent une convention pour prévenir la contrefaçon

"Cette convention permettra d’encadrer la qualité des flux physiques entre nos deux pays"

La Côte d'Ivoire et la France signent une convention pour prévenir la contrefaçon

Le ministre ivoirien du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a présidé la cérémonie de signature d'une convention entre le Comité ivoirien de lutte contre la contrefaçon (CNLC) et le Comité national anti-contrefaçon (CNAC) de France, ont rapporté des médias locaux.

Il a invité, à l'occasion, les deux parties à des actions concertées pour donner un nouvel élan à la lutte contre la contrefaçon en Côte d’Ivoire et a indiqué que cette signature contribuera à accentuer les liens de coopération entre la Côte d’Ivoire et la France, précise le site "Abidjan.net".

"Cette convention permettra d’encadrer la qualité des flux physiques entre nos deux pays", a-t-il noté, rappelant que la Côte d’Ivoire s’est donné pour ambition de transformer structurellement son économie par l’industrialisation.

"Par ces actions, nous protégeons également les marques et noms commerciaux des différents produits et services et nous nous assurons, dans le cadre de notre coopération au titre du commerce international, de recevoir des produits de qualité et qui ont une certaine traçabilité", s’est-il félicité.

Souleymane Diarrassouba a, en outre, observé que la création du Comité national de lutte contre la contrefaçon obéit à la volonté manifeste du Gouvernement ivoirien de juguler le fléau de la contrefaçon.

Entre autres actions menées pour lutter contre ce phénomène, le responsable ivoirien a cité plusieurs saisies de produits frauduleux dont la valeur se chiffre à plus de 2 milliards Fcfa au cours de ces dernières années.

AA



SUR LE MEME SUJET