Idleb : 50 civils tués depuis le 12 janvier malgré le cessez-le-feu

Malgré le cessez-le-feu décrété à Idleb en Syrie, les attaques du régime Assad, des groupes terroristes appuyés par l’Iran et de la Russie se poursuivent.

Idleb : 50 civils tués depuis le 12 janvier malgré le cessez-le-feu

 

Malgré le cessez-le-feu décrété à Idleb en Syrie, les attaques du régime Assad, des groupes terroristes appuyés par l’Iran et de la Russie se poursuivent.

50 civils ont été tué depuis le 12 janvier où le cessez-le-feu a été décrété et 31 mille 500 autres ont été contraints de se déplacer.

La Russie a lancé 232 frappes et le régime Assad en a lancées 89 dans la zone de désescalade d’Idleb depuis le 12 janvier.

Les attaques ont visé deux écoles, deux Centres de défense civile, un Centre de rassemblement 6 Centres d’habitation.

Les attaques du régime, des groupes terroristes soutenus par l’Iran et de la Russie ont donné la mort à 50 civils dont 13 enfants, 3 femmes et 1 casque blanc.

31.500 civils qui ont fui les attaques, se sont déplacés dans les camps à la frontière turque et dans les zones des opérations Bouclier de l’Euphrate et Rameau d’olivier.

Le ministère de la Défense nationale avait annoncé qu’au cours du sommet tenu le 8 janvier à Istanbul entre le président Recep Tayyip Erdogan et son homologue russe Vladimir Poutine, des appels avaient été lancés pour une trêve en Libye et à Idleb.

Les cessez-le-feu avaient commencé le 12 janvier à 00H01.



SUR LE MEME SUJET