Les Gardiens de la révolution iraniens : la joie d'Israël et des États-Unis se transformera en deuil

Le commandant du Corps des Gardiens de la Révolution iranienne, Qassem Soleimani a été tué dans un raid américain à Bagdad

Les Gardiens de la révolution iraniens : la joie d'Israël et des États-Unis se transformera en deuil

 

La joie d'Israël et des États-Unis, après le meurtre du commandant du Corps des Gardiens de la Révolution iranienne, Qassem Soleimani, "se transformera en deuil", a déclaré le porte-parole des Gardiens de la révolution, Ramadan Sharif.

C’est ce qui ressort de ses déclarations à la télévision officielle iranienne, vendredi, en réponse à l’assassinat de Soleimani et du vice-président du groupe irakien al-Hachd al-Chaabi, Abou Mahdi al-Mouhandis, dans un bombardement américain à Bagdad.

Pour Sharif, l'Iran vengera "inéluctablement" la mort de Soleimani.

"Les Gardiens de la révolution entreront dans une nouvelle phase à partir d'aujourd'hui et la joie des Américains et des sionistes ne serait qu’éphémère", a-t-il promis.

De son côté, le Département américain de la Défense (le Pentagone) a confirmé, auparavant, que Soleimani avait été tué à Bagdad sur ordre du Président américain, Donald Trump.

Le Pentagone a expliqué que Soleimani et la Force al-Quds sont responsables de la mort de centaines d'Américains.

"Le dirigeant iranien perpétrait activement des attaques contre les diplomates et militaires américains en Irak et dans la région", rapporte le communiqué.

L'intervention américaine vise à dissuader les futurs plans d'attaque iraniens, selon le communiqué du ministère, qui a promis que les États-Unis continueront de prendre toutes les mesures pour protéger leurs citoyens et leurs intérêts à travers le monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET