« Les pays européens ne doivent pas attendre que l’Iran maintienne seule l’accord » (Russie)

Alexandre Lavrentiev a fait savoir que sans remplir leurs engagements découlant de l’accord nucléaire, les pays d’Europe ne devraient pas attendre que l’Iran maintienne seule cet accord.

1233294
« Les pays européens ne doivent pas attendre que l’Iran maintienne seule l’accord » (Russie)

 

L’émissaire spécial du président russe Vladimir Poutine, Alexandre Lavrentiev a fait savoir que sans remplir leurs engagements découlant de l’accord nucléaire, les pays d’Europe ne devraient pas attendre que l’Iran maintienne seule cet accord.

Selon une information de l’agence officielle iranienne IRNA, Lavrentiev a rencontré à Téhéran, le secrétaire général du Haut conseil iranien de la Sécurité nationale, Ali Shamhani.

Lavrentiev a indiqué que le but de sa visite était d’informer la partie iranienne sur le sommet tripartite de sécurité Etats-Unis-Russie-Israël organisé le 25 juin à Jérusalem-ouest, notant avoir informé ouvertement les Etats-Unis et Israël que son pays considère l’Iran comme un pays ami et stratégique.

Il a fait part de l’opposition de son pays à la politique américaine de « pression maximale » sur l’Iran.

« Il ne sera pas possible d’arriver à une paix durable dans la région sans tenir compte du rôle et des intérêts de l’Iran » a-t-il relevé.

Lavrentiev s’est aussi exprimé sur l’accord nucléaire dont le sort est incertain depuis le retrait des Etats-Unis.

« On ne devrait pas attendre que Téhéran applique unilatéralement l’accord nucléaire sans aucun profit pendant que les autres pays ne remplissent pas leurs engagements » a-t-il lancé.

Le secrétaire général du Haut conseil iranien de la Sécurité nationale, Ali Shamhani a affirmé de son côté que pour pouvoir vendre plus d’armes au Moyen-Orient, les Etats-Unis attisent l’instabilité.

« L’Iran va continuer de prendre des mesures de défense et de politique pour prévenir l’instabilité dans la région et continuera de défendre avec détermination ses intérêts et sa sécurité » a-t-il indiqué.

Shahmani a fait état de relations stratégiques entre l’Iran et la Russie, affirmant apprécier le rôle de ce pays dans plusieurs sujets dont l’accord nucléaire, l’abattage du drone américain violant l’espace aérien iranien, la présence de l’Iran en Syrie et l’acte de piraterie britannique contre pétrolier iranien.



SUR LE MEME SUJET