Attaque terroriste de Christchurch : ouverture d’une enquête royale de « haut niveau »

La cheffe du gouvernement néo-zélandais, Jacinda Ardern, a annoncé l’ouverture d’une enquête royale « de haut niveau » sur l’attaque terroriste contre deux mosquées dans la ville néo-zélandaise de Christchurch

1170116
Attaque terroriste de Christchurch : ouverture d’une enquête royale de « haut niveau »

La cheffe du gouvernement néo-zélandais, Jacinda Ardern, a annoncé l’ouverture d’une enquête royale « de haut niveau » sur l’attaque terroriste contre deux mosquées dans la ville néo-zélandaise de Christchurch.

Au cours d’une conférence de presse à Wellington, Ardern a déclaré qu’une commission d’enquête royale enquêtera sur les circonstances du drame. Cette enquête s’articulera également sur le rôle des forces de sécurité et des appareils de renseignements ainsi que le rapport des réseaux sociaux avec la survenance de ce drame.

Ardern a ajouté que l’ensemble des Néo-Zélandais ainsi que la communauté musulmane expriment leur solidarité avec les victimes de cette attaque tout en s’interrogeant sur ses circonstances.

Le gouvernement néo-zélandais a d’ores-et-déjà annoncé l’ouverture de cette enquête sans indiquer le degré de son importance.

Jacinda Ardern a ainsi déclaré que les commissions d’enquêtes royales sont généralement mobilisées pour les enquêtes hautement importantes et prioritaires, l’enquête sur l’attaque de Christchurch en fait partie.

Cette enquête royale s’articulera également sur ce qui aurait dû se faire pour empêcher la survenance de cette attaque. Les activités du terroriste responsable seront également passées au crible.

Cette enquête concernera ainsi, l’agence nationale des Renseignements, les appareils, interne et externe, des Renseignements sécuritaires et le bureau de Sécurité des communications gouvernementales. D’autres organismes seront également concernés, à l’instar de la police et de la douane.

La commission d’enquêtes royale, est gérée indépendamment des commissions gouvernementales. Elle est présidée par un juge de la Cour suprême. Elle est habilitée à contraindre les témoins à témoigner et les différents organismes à fournir les documents nécessaires aux enquêtes menées. L’exécution de ses jugements et recommandations est, toutefois, du ressort du pouvoir exécutif et des autres tribunaux.

Une attaque terroriste a visé, le vendredi 15 mars, deux mosquées dans la ville néo-zélandaise de Christchurch. Cet attentat a fait 50 morts et 50 blessés suscitant l’indignation de l’opinion publique locale et internationale. 

Brinton Tarrant, l’auteur de cet attentat terroriste, a été traduit devant la cour pénale de Christchurch qui a ordonné son incarcération. Il fait face à des accusations d’homicide volontaire. Le tribunal devant lequel il comparaîtra le 5 avril prochain n’a pas été précisé. 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET