Sénégal : Réélu, Macky Sall annonce la tenue d’un dialogue national

Les quatre adversaires malheureux de Macky Sall avaient récusé les résultats de l’élection, tout en affirmant ne pas déposer de recours

1158124
Sénégal : Réélu, Macky Sall annonce la tenue d’un dialogue national

Le président Macky Sall, réélu pour un 2ème mandat de cinq ans, a annoncé mardi sa volonté d’organiser un dialogue national avec toutes les forces vives de la nation. 

Il l’a fait savoir, mardi soir, deux heures après la proclamation des résultats définitifs de la présidentielle du 24 février 2019 par le Conseil constitutionnel, déclarant Macky Sall vainqueur de la présidentielle avec 58.26% des voix. 

« Je tends la main à tous et à toutes pour engager un dialogue ouvert et constructif dans l’intérêt supérieur de la nation. Je ferai des propositions dans ce sens après ma prestation de serment le 2 avril 2019 », a-t-il fait savoir, voulant la plus large possible ladite concertation. 

« Je convie à ce dialogue républicain toutes les forces vives de la nation sans exclusion ; dialogue auquel mes prédécesseurs Abdou Diouf et Abdoulaye Wade sont invités à apporter leur contribution », a déclaré le président réélu pour un second mandat. 

Il a par ailleurs salué « des élections libres et transparentes » attestées par les observateurs de l’UE, de la Cedeao ainsi que ceux locaux. 

« Chaque voix qui s’est exprimée le 24 février, qu’elle soit de la majorité présidentielle ou de l’opposition, mérite d’être entendue et respectée parce qu’elle porte le souffle de la liberté qui fait vivre la démocratie », a soutenu le président Sall dans sa déclaration télédiffusée. 

« A mes yeux il n y a eu ni vainqueur ni vaincu et à présent que la campagne électorale est définitivement terminée je considère qu’il n y a plus d’électeurs ou de camps marqués par des couleurs et démarqués par des lignes partisanes. Je vois un seul camp celui du Sénégal », a-t-il enchainé. 

Les quatre candidats malheureux avaient récusé les résultats de l’élection, tout en affirmant ne déposer aucun recours. Jusqu’à l’heure, ils n’ont pas félicité le président réélu. 

6.6 millions d’électeurs étaient appelés dimanche 24 février à élire le président de la République pour un mandat de cinq ans. Le nombre total de votants était d’après le Conseil constitutionnel de 4 millions 428.680 personnes (pour 42.541bulletins nuls) représentant un taux de participation de 66.2%. 

Idrissa Seck est arrivé 2ème avec 899 mille 556 voix (20.51%) suivi d’Ousmane Sonko avec 687 mille 523 voix (15.6%). Les deux derniers El Hadj Issa Sall et Madické Niang ont respectivement récolté 178 mille 613 voix (4.07%) et 65 mille 021 (1.4%). 

Macky Sall avait accédé à la magistrature suprême en 2012. Au cours de son premier septennat, il avait procédé à la révision de la Constitution, en 2016, pour réduire le mandat présidentiel de 7 à 5 ans, renouvelable une seule fois. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET