Le Premier ministre français constate une avancée de la lutte anti-terrorisme au Sahel

Édouard Philippe s'exprimait en marge d'une visite de deux jours au Mali, entamée vendredi soir

1151199
Le Premier ministre français constate une avancée de la lutte anti-terrorisme au Sahel

La lutte contre les groupes terroristes et l'insécurité au Sahel "obtient des résultats" même si "la tâche est longue", a affirmé samedi le Premier ministre français Édouard Philippe, en entamant une visite de deux jours au Mali, ont rapporté des médias français.

Arrivé vendredi soir à Bamako, le chef du gouvernement français doit s'entretenir samedi avec son homologue malien Soumeylou Boubèye Maïga et le président Ibrahim Boubakar Keïta, précise la radio Europe 1.

"La lutte antiterroriste dans le Sahel demande détermination, endurance et humilité. On est face à un combat dur", a-t-il déclaré devant des journalistes en marge de son déplacement, rapporte la même source.

Lors de son déplacement, Il devra signer de nouveaux accords de développement avec le Mali pour un montant de 85 millions d'euros, dont 50 millions de prêts et 35 millions de subventions, via l'Agence française de développement (AFD), note encore le média français.

Il veillera également à "réaffirmer la pérennité de la présence militaire française de l'opération Barkhane : 4.500 soldats, dont 2.700 au Mali, selon le dernier pointage communiqué par Paris". 

Commentant l'apport de la présence militaire française dans la région du Sahel, il a souligné "on voit qu'on obtient des résultats, qu'on désorganise des réseaux, je n'ai aucun doute sur le fait que cette présence a un impact".

Il a toutefois refusé de commenter en détail la mort du numéro 2 du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans, l'Algérien Djamel Okacha, alias Yahya Abou El Hamame, annoncée la veille par l'armée française, précise Europe 1.

Après Bamako, Édouard Philippe ira à Gao dans le nord du pays rendre visite aux militaires français "engagés dans la lutte contre le terrorisme au Sahel", indique Radio France Internationale (RFI).

Pour son premier déplacement à l’étranger depuis le début de la crise des gilets jaunes,  Édouard Philippe a prévu une étape "grand débat national". Ce samedi après-midi, il rencontrera les expatriés français de Bamako et recevra les conclusions du débat organisé au début du mois, selon la même source.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET