RDC : Kabila décrète un deuil national de trois jours

Les accidents de route sont fortement meurtriers en RDC, mais les camions transportant du carburant sont rarement impliqués.

1063981
RDC : Kabila décrète un deuil national de trois jours

 

Le président congolais Joseph Kabila a décrété trois jours de deuil national après une explosion qui a officiellement fait 39 morts et 84 blessés à Mbuba, dans l'ouest de la République démocratique du Congo (RDC). 

"Le chef de l’État instruit le Gouvernement de prendre des mesures appropriées d’encadrement de la population et de prise en charge digne des funérailles des personnes décédées et celles de soins des blessés“, a écrit la présidence de la République dans un communiqué, dont une copie est parvenue à Anadolu et relayé dimanche dans les médias. 

En ce moment, "particulièrement douloureux pour le peuple congolais, le président de la République présente ses condoléances les plus attristées aux familles éprouvées et formule ses voeux de prompt rétablissement aux blessés“, ajoute le texte. 

L'accident a impliqué, samedi matin, un camion-citerne de transport de carburant et un autre camion en stationnement. Le camion-citerne a pris feu alors que des habitants sont venus récupérer du carburant après l'accident, selon le gouverneur de la province du Kongo-central, Matubuana, joint samedi soir par Anadolu. 

Après avoir annoncé un bilan d'une cinquantaine de morts, les autorités ont annoncé un bilan de 39 morts et 84 blessés. "Ils ont tous été transférés à Kinshasa et (...) admis dans les structures hospitalières", a annoncé le ministère de la santé dans un communiqué rendu public dimanche. 

Samedi soir, des centaines de proches de victimes étaient rassemblés devant l'hôpital Saint-Luc dans la cité de Kisantu où des blessés étaient admis, a constaté le correspondant d'Anadolu. 

La mission onusienne en RDC (Monusco) a mobilisé neuf ambulances pour transporter les blessés du village Mbuba jusqu'à Kinshasa. 

Les accidents de route sont fortement meurtriers en RDC, mais les camions transportant du carburant sont rarement impliqués. 

L'accident de samedi rappelle un autre en 2010, à Sange dans l'est de la République démocratique du Congo. 

Plus de 230 personnes réunies pour regarder le Mondial de football, avaient péri brûlées alors qu'elles récupéraient le carburant après l'accident. 
AA


Mots-clés: #rdc , #congo

SUR LE MEME SUJET