Erdogan en Azerbaïdjan à l’occasion du centenaire de la libération de Bakou

Le président turc a prononcé un discours pendant la cérémonie tenue à l’occasion du 100e anniversaire de la libération de Bakou

1050185
Erdogan en Azerbaïdjan à l’occasion du centenaire de la libération de Bakou

Le président de la République, Recep Tayyip Erdogan, est en Azerbaïdjan, pays frère et ami.

M. Erdogan a été accueilli par une cérémonie officielle dans la capitale azerbaïdjanaise.

L’accueil a été suivi d’un entretien en tête à tête avec le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev portant sur les démarches à entreprendre pour développer les relations stratégiques et la coopération avec l’Azerbaïdjan.

Le président turc a prononcé un discours pendant la cérémonie tenue à l’occasion du 100e anniversaire de la libération de Bakou.

« La résolution de la question du Haut-Karabakh est la condition sine qua non pour l’amélioration de nos relations avec l’Arménie » a-t-il dit.

« Ce qui s’est produit à Khodjaly il y a 25 ans, ceux qui n’ont pas rendu de comptes pour les victimes du Haut-Karabakh, ceux qui qualifient les assassins de héros, n’ont aucune leçon d’histoire à nous donner » a-t-il poursuivi.

« Ceux qui occupent 20% du territoire de nos frères azerbaïdjanais, qui empêchent plus d’un million de nos frères de retourner dans leur patrie, ne devraient pas attendre que nous leur ouvrions nos frontières » a-t-il dit.

Recep Tayyip Erdogan s’est recueilli devant la tombe du président défunt Haydar Aliyev et a visité les martyriums turc et azerbaïdjanais.

Les deux présidents ont déposé une gerbe de fleurs et signé le livre d’honneur au martyrium turc de Bakou.

« Nous célébrons aujourd’hui la grande victoire que vous, nos martyrs glorieux, avez écrit avec votre sang sacré il y a exactement un siècle de cela, et la libération de Bakou. La Turquie et l’Azerbaïdjan font tout leur possible pour faire progresser la fraternité que vous nous avez léguée. L’Azerbaïdjan qui a de nouveau proclamé son indépendance en 1991 réalise de grands succès dans tous les domaines dans sa région, en tant que symbole de la stabilité et de la confiance, avec le soutien de notre pays. Reposez en paix » a écrit Erdogan dans le livre d’honneur.

Le président azerbaïdjanais, Ilham Aliyev, a, de son côté, écrit que la mémoire des soldats et officiers turcs tombés en martyr en venant en aide à l’Azerbaïdjan dans sa lutte pour l’indépendance et la liberté il y a 100 ans, est sacrée.

Il a signalé que l’Etat et le peuple azerbaïdjanais attachent une grande importance au soutien apporté par leurs frères turcs qui se sont sacrifiés pour l’indépendance.

« Nous commémorons aujourd’hui une nouvelle fois avec respect les martyrs turcs frères, que chacun d’entre eux repose en paix. Le martyrium turc où ils ont été inhumés incarne l’unité inébranlable et la fraternité éternelle de la Turquie et de l’Azerbaïdjan qui représentent une nation et deux Etats » a-t-il-relevé.

Le ministre turc de la Défense nationale, Hulusi Akar, était également présent.

 

 



SUR LE MEME SUJET