La Tunisie demeurera "une terre de tolérance, d'ouverture et de coexistence" (chef du gouvernement)

Pour Youssef Chahed, "il n'y a pas de contradiction entre islam et démocratie"

963469
La Tunisie demeurera "une terre de tolérance, d'ouverture et de coexistence" (chef du gouvernement)

Ouvrant jeudi la conférence sur "le dialogue entre les religions" dont les travaux se déroulent à Djerba, une île du sud tunisien, le chef du gouvernement Youssef Chahed a assuré que "la Tunisie demeurera une terre de paix, de tolérance, d'ouverture et de coexistence".

"Il n'y a pas de contradiction entre islam et démocratie et entre islam et liberté", a-t-il plaidé en marge du pélerinage annuel juif de La Ghriba, la plus ancienne synagogue en Afrique dont l'édification remonte à plus de 2.500 ans, selon la légende.

Il a fait valoir que "tous les Tunisiens quelles que soit leur confession, sont des citoyens à part entière de ce pays auquel ils appartiennent".

"Cette île représente un symbole dans le monde et c'est ce qui explique la réussite de l'expérience démocratique en Tunisie par rapport à d'autres pays", a-t-il fait valoir.

Sur les quelque 1.500 juifs que compte la communauté israélite en Tunisie, environ 1.000 vivent depuis longtemps à Djerba en parfaite harmonie avec la population musulmane.

Selon le président du comité de La Ghriba, Perez Trabelsi, environ cinq mille visiteurs étaient attendus pour ce pélerinage qui se poursuit mercredi et jeudi dans une atmosphère tantôt religieuse, tantôt festive.

De nombreuses personnalités religieuses, politiques et diplomatiques tunisiennes et étrangères y étaient présentes dont le mufti de Tunisie, des rabbins venus de plusieurs pays, ainsi que des ambassadeurs notamment celui des Etats-Unis et de France.

Un important dispositif sécuritaire et militaire a été déployé autour de la synagogue et un peu partout sur l’île pour assurer le bon déroulement de ce rendez-vous annuel.

 

AA



SUR LE MEME SUJET