Reprise des affrontements entre les protestataires et la police à Fernena (Ouest) et à Tunis

Les quartiers « Ettadhamon » et Kram-Ouest » ont été le théâtre durant la soirée du dimanche d’escarmouches entre des groupes de manifestants et les forces de l’ordre qui ont utilisé les bombes lacrymogènes

888375
Reprise des affrontements entre les protestataires et la police à Fernena (Ouest) et à Tunis

Des affrontements ont éclaté de nouveau dimanche entre des dizaines de protestataires et les forces de l’ordre dans le centre de la ville de Fernena de la province de Kasserine (Ouest). 

Selon des témoins oculaires, des dizaines de protestataires (moins de 50) ont mis le feu à des pneus ce qui avait poussé les forces de l’ordre à les disperser et à les empêcher d’avancer en direction d’installations vitales, de peur que des actes de pillage et de sabotage ne se produisent. 

L’intervention sécuritaire a généré l’enclenchement d’affrontements avec les groupes de protestataires qui ont jeté des pierres en direction des forces de l’ordre qui ont riposé par des bombes à gaz lacrymogènes. 

Selon les mêmes sources, les opérations de dispsersion des protestataires se poursuivent (jusqu’à 22h00, heure locale, 21h GMT). 

Dans la capitale Tunis, des des témoins oculaires ont rapporté l’éclatement d’affrontements dans le quartier Ettadhamon (banlieue Ouest) et dans le quartier « Kram Ouest » (banlieue Nord) entre les contestataires et les forces de l’ordre. 

Selon les mêmes sources, les forces de l’ordre ont eu recours aux bombes à gaz lacrymogènes pour interdire les opérations de vol et de destruction de biens publics et privés. 

Samedi et dimanche, l’ampleur des protestations a baissé d’un cran dans la ville de Fernena et dans les quartiers défavorisés de la capitale à l’issue de manifestations qui ont éclaté au début de la semaine écoulée en signe de protestation contre la hausse des prix décidée par la loi de finances 2018. AA



SUR LE MEME SUJET