Dans un message : Bouteflika déterminé à réaliser les objectifs du Traité d’amitié avec la Turquie

Dans un message adressé par le président algérien à son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan,à l’occasion de la célébration par la Turquie de sa Fête nationale

836441
Dans un message : Bouteflika déterminé à réaliser les objectifs du Traité d’amitié avec la Turquie

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika a souligné sa volonté de réaliser les objectifs du Traité d’amitié signé par son pays avec la Turquie en 2016

C’est ce qui ressort du message de félicitations adressé par Bouteflika à son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, à l’occasion de la célébration par la Turquie de sa Fête nationale et dont la teneur a été diffusé par l’agence de presse algérienne (APS, officiel). 

«Je profite de cet heureux évènement pour vous affirmer mon souci de consolider les liens d’amitié qui unissent nos deux pays et mon entière disposition à conjuguer mes efforts aux vôtres pour atteindre les objectifs tracés dans le traité d’amitié, l’objectif étant de promouvoir les relations entre la Turquie et l’Algérie et de consolider le partenariat économique bilatéral au service de nos deux peuples amis », lit-on dans le message. 

L’Algérie et la Turquie ont signé, en date du 23 mai 2006, un traité d’amitié et de coopération, qui avait couronné une visite effectuée en Algérie par Erdogan, Premier ministre à l’époque. 

Le traité en question prévoit, notamment, « le développement du dialogue dans les domaines politique, économique et culturel et l’engagement des deux parties à renforcer la coopération économique, tout particulièrement dans le secteur des Petites et Moyennes entreprises ainsi que la tenue d’une réunion annuelle de haut niveau entre les deux pays. 

En septembre dernier, l’ambassadeur turc à Alger, Mehmet Poroy a indiqué que l’Algérie est le premier partenaire commercial de son pays en Afrique avec un volume d’échanges qui s’élève à 5 milliards de dollars par an. 

Au cours des années passées, plusieurs hauts responsables turcs ont exprimé le souhait d’Ankara d’élever le niveau des échanges commerciaux avec Alger à hauteur de 10 milliards de dollars à court terme. 

Le volume des investissements turcs en Algérie s’élèvent actuellement à hauteur de 3 milliards de dollars. 

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET