L'Afrique en ascension - Les entreprises turques trouvent leur place en Afrique

Deux d'entre elles, Summa et Limak ont achevé en huit mois la construction de l'aéroport Blaise Diagne qui traînait depuis 2008 à Dakar

758756
L'Afrique en ascension - Les entreprises turques trouvent leur place en Afrique

Les entreprises turques ont trouvé leur place en Afrique.

Au Sénégal, le succès des entreprises turques semble au rendez-vous.

Deux d'entre elles, Summa et Limak ont achevé en huit mois la construction de l'aéroport Blaise Diagne qui traînait depuis 2008 dans la capitale sénégalaise, Dakar. Elles prendront part à son exploitation aussi, durant 25 ans.

Anadolu a visité l'aéroport situé à quarante kilomètres du centre-ville, édifié dans le cadre du nouveau projet d'urbanisation.

Au cours de la visite, le directeur du projet du partenariat Summa-Limak, Selim Erkal rappelle que "Summa doit sa célébrité dans la région, à la construction de la salle de conférence qui a accueilli le Sommet de la Francophonie en 2014".

"Le président sénégalais, Macky Sall a beaucoup apprécié le centre de congrès édifié par la Summa en 2013 en Guinée équatoriale. Il a aussitôt pris contact avec les responsables de la société afin de doter Dakar d'une salle similaire", se remémore Erkal.

"Nous avions une année pour construire cette salle. Lorsque nous l'avons achevée, en l'espace de onze mois, elle a remporté un très grand succès, non seulement à Dakar, mais aussi à l'échelle du continent", renseigne-t-il.

Après la construction de Centre de congrès de Dakar, on a demandé à Summa de prendre en charge un projet de construction d'aéroport qui avait été confié à une compagnie saoudienne mais qui trainait depuis 2008, raconte le directeur.

"C'est ainsi que Summa et Limak ont commencé à coopérer en avril 2016, pour lancer la construction dès septembre 2016".

"L'aéroport a aujourd'hui une capacité de trois millions de passagers, mais il a été construit de manière à pouvoir être élargi pour en accueillir davantage", précise Erkal.

«Il dispose entre autres, d'un terminal pour les candidats du Hadj, d'un pavillon présidentiel, de routes-taxi, d'une tour de contrôle ainsi que d'un terminal de cargo avec une capacité de 50 000 tonnes" détaille-t-il.

Le complexe aéroportuaire compte également neuf portes d'embarquement, quatre salles VIP et des zones Duty Free.

"Tous les systèmes utilisés dans la construction sont identiques à ceux utilisés dans le secteur de l'aviation international", souligne Erkal.

Grâce à ses caractéristiques, Dakar pourra prochainement devenir un hub situé au coeur de l'Afrique, de l'Europe et de l'Amérique.

"Au total, 2 000 personnes, dont 300 Sénégalais et 700 Turcs, ont travaillé dans ce projet. La piste, les routes taxi et les aires de trafic ont été construits de façon à pouvoir accueillir des avions de type A380. L'aéroport pourra même passer à la catégorie F, pour accueillir les plus grands avions du monde, après de petits travaux d'aménagement", se réjouit-il.

Des ouvriers et conseillers issus de douze pays différents (dont la France, l'Italie, les États-Unis, les Pays-Bas, Singapour et le Kosovo), ont également participé au projet, précise Erkal.

Il est prévu que l'aéroport soit inauguré au mois de décembre.

Outre l'aéroport, la société Summa poursuit ses projets d'hôtel, de complexe de sport pour 15 000 personnes, et d'une salle d'exposition qui s'étaleront sur 20 000 m2.AA



SUR LE MEME SUJET