Macron au Maroc pour une première rencontre avec le roi Mohammed VI

Le président français Emmanuel Macron se rend mercredi au Maroc pour une première rencontre avec le roi Mohammed VI, visite pendant laquelle seront notamment abordées la coopération des deux pays en matière de lutte anti-terroriste et la crise du Golfe

752389
Macron au Maroc pour une première rencontre avec le roi Mohammed VI

Le président français Emmanuel Macron se rend mercredi au Maroc pour une première rencontre avec le roi Mohammed VI, visite pendant laquelle seront notamment abordées la coopération des deux pays en matière de lutte anti-terroriste et la crise du Golfe.

M. Macron, accompagné de son épouse Brigitte, doit atterrir à 17H00 (16H00 GMT) à l'aéroport de Rabat, où il sera accueilli par le roi. Il sera ensuite reçu par Mohammed VI, d'abord en tête-à-tête puis avec ses conseillers. 

Le soir, il est convié avec son épouse au repas de rupture du jeûne du Ramadan offert par le roi en leur honneur dans sa résidence personnelle de Dar al Salam, avant de repartir le lendemain matin pour Paris.

Ce premier déplacement du président français dans le Maghreb, le second en Afrique depuis son investiture, "a un cadre personnel pour que le président et le roi fassent mieux connaissance et posent les bases de la relation franco-marocaine", selon l'Elysée.

Au cours de sa campagne, M. Macron s'était rendu en Algérie, où il doit revenir en tant que président dans les prochaines semaines.

Au menu des entretiens avec le souverain du Maroc, allié de la France de longue date, figure notamment la crise du Golfe, les deux dirigeants souhaitant unir leurs efforts de médiation.

"Le président Macron s'est entretenu avec tous les chefs d'Etat de la région et appelé à l'apaisement. Ces efforts peuvent converger avec le rôle de médiation que le Maroc veut jouer. Les deux chefs d'Etat auront à coeur de bien coordonner leurs actions pour être les plus efficaces possibles", a indiqué l'Elysée.

Les deux hommes devraient aussi parler de la Libye. "Le Maroc est très impliqué dans le suivi de la situation, où nous voulons pousser nos efforts diplomatiques dans les mois qui viennent", indique la présidence française.

La lutte contre la radicalisation et le terrorisme feront également partie des échanges, ainsi que la situation au Sahel. 

 

 

 

 

 

 

 

AFP



SUR LE MEME SUJET