Le nouveau ministre français de l’Intérieur, "persona non grata" en Azerbaïdjan

Bruno Le Roux, fraîchement nommé au poste de ministre de l’Intérieur, avait visité en 2015 le district du Haut-Karabagh, occupé par l’Arménie, sans demander l’autorisation de Bakou.

626221
Le nouveau ministre français de l’Intérieur, "persona non grata" en Azerbaïdjan

Le nouveau ministre français de l’Intérieur, Bruno Le Roux, est «persona non grata» à Bakou, a annoncé jeudi, le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères.

«En 2015, Le Roux a visité en sa qualité de député français, le district du Haut-Karabagh, occupé par l’Arménie, sans demander l’autorisation des autorités azerbaïdjanaises», a expliqué le porte-parole du ministère, Hikmet Hajiyev.

«Tout étranger qui se rend aux régions occupées par l’Arménie, en violation de nos lois et de l’unité de notre territoire, sera inscrit sur la liste des personnes indésirables, et ce, quel que soit son poste ou sa fonction», a détaillé Hajiyev dans une déclaration à Anadolu.

Le Roux a été nommé mardi au poste de ministre de l’Intérieur, succédant à Bernard Cazeneuve, devenu Premier ministre.

L’Arménie occupe le district du Haut-Karabagh (Ouest de l’Azerbaïdjan) depuis 1992. Une crise perdure entre les deux pays depuis la fin de l’époque soviétique lorsque des séparatistes se sont emparés du district en question au terme d’une guerre sanglante qui avait fait 30 mille victimes.

En dépit de la poursuite de négociations entre les deux pays depuis la proclamation d’un cessez-le-feu en 1994, des accrochages armés se produisent de temps à autre aux frontières des deux pays laissant planer les menaces d’une nouvelle guerre, dès lors que les deux pays n’ont pas signé de traité de paix. (AA)



SUR LE MEME SUJET