La Turquie prête à soutenir la Côte d’Ivoire dans la lutte anti-terroriste

La Turquie et la Côte d'Ivoire ambitionnent par ailleurs d'augmenter le volume des échanges à 1 milliards de dollars en 2020

440230
La Turquie prête à soutenir la Côte d’Ivoire dans la lutte anti-terroriste

La Turquie et la Côte d'Ivoire n'ont jamais été aussi proches que ces dernières années. Les investissements turcs et les échanges commerciaux turco-ivoiriens sont en augmentation constante, preuve d'une coopération efficiente qui s'intensifiera, y compris dans la lutte antiterroriste, grâce à la visite, dimanche et lundi prochains, du président turc Recep Tayyip Erdogan, d'après l'ambassadrice turque à Abidjan, Esra Demir.

Dans une interview à Anadolu, l'ambassadrice a indiqué : «Nous attendons avec impatience la visite de notre président, qui est d'ailleurs une visite en réponse à celle que le président Alassane Ouattara avait lui-même effectué en Turquie l'année dernière. Tous les préparatifs vont bon train. Nous travaillons en étroite collaboration avec le ministère des affaires étrangères et d'autres ministères concernés».

Revenant sur les domaines actuels de coopération entre la Turquie et la Côte d'Ivoire, Mme Demir a rappelé que « le volet économique était particulièrement important. »

«Il y a une dizaine d'années, le nombre de turcs qui investissaient en Côte d'Ivoire ne dépassait pas les doigts d'une main, mais depuis, les investissements ont atteint les 150 millions de dollars USD », a indiqué l'ambassadrice.

«Nous avons aussi un volume commercial qui croit chaque année. D'ailleurs en 2015, les deux présidents avaient décidé d'augmenter le volume des échanges entre la Turquie et la Côte d'Ivoire à 1 millliard de dollars USD, jusqu'en 2020. Donc je crois que nous sommes en bonne voie parce que cette année (fin 2015), nous avons enregistré une augmentation d'à peu près 17% dans notre volume d'échanges passant de 330 millions USD (fin 2014) à 390 millions de dollars (fin 2015)», a-t-elle ajouté.

Interrogée sur les résultats attendus de la visite du président Erdogan en Côte d'Ivoire, l'ambassadrice a déclaré souhaiter qu'il y ait davantage « d'interactions et beaucoup plus d'investissements des deux côtés ».

« Depuis que notre ambassade a ouvert ici à Abidjan (2009), nos relations ne cessent de s'intensifier. Au début, il n'y avait aucun accord de signé entre les deux pays, alors que maintenant, nous en comptons onze. Et ce qui est attendu pendant cette visite, c'est la signature d'autres accords car il est important d'avoir une base juridique pour porter plus loin les relations», a estimé la diplomate ajoutant qu'il y aura, durant la visite du président «un forum qui va réunir les opérateurs économiques des deux pays ».

«Je ne peux pas encore vous dire combien d'accords seront signés au total mais nous travaillons actuellement très intensivement avec les ministères ivoiriens pour les finaliser. Le plus important ce sera des accords qui règlent et facilitent la vie des opérateurs économiques », a-t-elle indiqué.

« Il y aura deux importants accords pour les opérateurs économiques qui auront pour but d'éviter les doubles impositions et de prévenir l'évasion fiscale en matière d'impôts sur le revenu. Il y aura aussi des accords sur la promotion et la protection réciproques des investissements », a-t-elle également annoncé.

Si aucun accord de défense ne sera signé cette année, puisque cela a déjà été fait l'an dernier, rappelle la diplomate, la Turquie apportera tout de même son soutien à la Côte d'Ivoire dans la lutte contre le terrorisme.

«La Turquie est l'un des pays qui souffre le plus du terrorisme, donc nous sommes prêts à travailler ensemble pour combattre le terrorisme à tous les niveaux. Il n y a aucun doute sur cela», a assuré, en ce sens, l'ambassadrice.

Concluant sur les avantages que recèle la Côte d'Ivoire en termes d'investissements, l'ambassadrice a déclaré qu'il n'y a « aucune hésitation à avoir pour les investisseurs ».

« L'infrastructure est développée et le système marche très bien. Les règles sont bien établies, le Centre de promotion des investissements en Côte d'Ivoire (CEPICI) aide tous les investisseurs qui viennent en Côte d'Ivoire, en leur facilitant les démarches. »

« Il n'y a pas d'hésitation à avoir ! », assure l'ambassadrice turque.

AA



SUR LE MEME SUJET