Centrafrique: accord de désarmement entre anti-Balaka et Seleka

Les groupes anti-Balaka et Seleka se sont engagés à se désarmer

269920
Centrafrique: accord de désarmement entre anti-Balaka et Seleka

Un accord de désarmement a été signé entre le groupe chrétien anti-Balaka et le groupe musulman Seleka en République centrafricaine.

Un délai d'un mois a été accordé aux groupes pour la remise des armes et des munitions.

L'accord prévoit également la participation des groupes au Programme de désarmement, de démobilisation et de réintégration, ainsi que l'extradition des membres étrangers du groupe.

Un accord similaire avait été signé 10 mois auparavant à Brazzaville, capitale du Congo, pour mettre un terme aux conflits, mais les parties n'avaient pas respecté cet accord.

En 2012, une crise politique avait éclaté dans le pays après la révolte du groupe Seleka contre le président chrétien François Bozizé.

Des milliers de personnes avaient perdu la vie et près d'un million de personnes avaient dû quitter leur domicile en raison des conflits entre groupes anti-Balaka et Seleka suivant le renversement en mars 2013 de Bozizé et la nomination du musulman Michel Djotodia au poste de président.


Mots-clés:

SUR LE MEME SUJET