Cessez-le-feu entre ex-Séléka et anti-balaka signé au Kenya

Une crise politique avait éclaté suite à la révolte des membres de la Séléka contre le président chrétien François Bozizé en décembre 2012

232235
Cessez-le-feu entre ex-Séléka et anti-balaka signé au Kenya

La présidence kényane, engagée depuis des mois dans une laborieuse médiation entre représentants centrafricains des musulmans de la Séléka et de la milice anti-Balaka chrétienne, a annoncé mercredi la signature d'un accord entre les deux parties.

"Aujourd'hui, c'est un grand jour pour l'Afrique. Des progrès importants et rapides ont été enregistrés pour un accord politique qui réinclura la République centrafricaine dans la communauté des pays sereins" a déclaré le chef d'Etat kényan Uhuru Kenyatta après l'accord signé à Nairobi. 

Uhuru Kenyatta a appelé les leaders centrafricains à développer l'accord établi. 

Une crise politique avait éclaté suite à la révolte des membres de la Séléka contre le président chrétien François Bozizé en décembre 2012. 

Les conflits qui se sont produits entre les groupes anti-Balaka chrétiens et les groupes Séléka après le renversement de François Bozizé en mars 2013 et l'arrivée au pouvoir du musulman Michel Djotodia, ont fait des milliers de morts et près d'un million de déplacés. 

En raison des conflits, 2.2 millions de personnes ont eu besoin d'une assistance humanitaire en Centrafrique

Michel Djotodia a démissionné en janvier 2014. 


Mots-clés:

SUR LE MEME SUJET