Kenya: l'université Garissa, attaquée par les shebab

L'attaque contre l'université Garissa se poursuit, au moins une quinzaine de morts jusqu'à présent

221973
Kenya: l'université Garissa, attaquée par les shebab

Un groupe de terroristes a pris d'assaut le campus de l'université Garissa au Kenya, à environ 150 kilomètres de la frontière somalienne.

Selon les autorités, il y aurait au moins quinze morts.

Des coups de feu et des explosions seraient entendus de l'université où l'attaque serait toujours en cours. Comme les terroristes ont pris les étudiants en otages, le nombre de morts pourrait hausser.

Malgré l'intervention des forces de sécurité, les assaillants ont réussi à entrer dans un foyer où résident 500 étudiants.

"Les assaillants sont entrés de force dans l'université de Garissa en tirant sur les gardes surveillant le portail d'entrée vers 05H30" (02H30 GMT) ce matin et ont "ouvert le feu aveuglément à l'intérieur du campus", a expliqué le chef de la police kényane Joseph Boinnet dans un communiqué.

Le ministre de l'Intérieur arrivé sur les lieux a indiqué que l'organisation terroriste shebab avait revendiqué l'attaque.

Les shebab ont multiplié les attentats sur le territoire kényan depuis 2011, jusqu'à Nairobi et sur la touristique côte du pays, notamment à Mombasa, principal port d'Afrique de l'Est.

Ils ont notamment revendiqué le spectaculaire assaut en septembre 2013 contre le centre commercial Westgate de Nairobi (67 morts) et une série de raids sanglants contre des villages de la côte kényane en juin-juillet 2014 (au moins 96 personnes froidement exécutées).

Les zones kényanes situées le long des quelque 700 km de frontière avec la Somalie - particulièrement les régions de Mandera et Wajir (nord-est) ainsi que celle de Garissa - sont le plus régulièrement la cible d'attaques.

 


Mots-clés:

SUR LE MEME SUJET