Attaque sanglante des shebab au Kenya

Les shebab tirent sur une carrière où dormaient des ouvriers à Mandera, au Kenya

211121
Attaque sanglante des shebab au Kenya

Un attaque a été perpétrée contre une carrière à Mandera, au nord du Kenya.

D'après les premières estimations 36 ouvriers ont perdu la vie.

Les attaquants ont ouvert le feu sur des tentes dans une carrière où dormaient des ouvriers, aux premières heures mardi près de la ville de Mandera, où les shebab somaliens, affiliés à Al-Qaïda, et d'autres milices ont mené une série de raids récemment, ont indiqué les médias kényans.

Cette tuerie intervient après une précédente attaque menée lundi soir dans la ville de Wajir -proche comme Mandera de la dangereuse frontière avec la Somalie déchirée par la guerre- qui avait fait un mort et 12 blessés dans un bar. Des hommes armés avaient lancé des grenades et ouvert le feu dans un bar.

L'attaque contre la carrière de Mandera a été revendiquée par les shebab dans un communiqué.

Mandera est proche du lieu où le mois dernier des extrémistes avaient exécuté 28 non-musulmans après les avoir enlevés dans un bus.

Les shebab, affiliés à Al-Qaïda, avaient présenté ces enlèvements comme des représailles aux raids de la police kényane dans des mosquées de Mombasa, le grand port du sud-est du Kenya.

Le Kenya est la cible de nombreux attentats depuis son intervention militaire contre les shebab en Somalie en 2011. Des troupes de l'Union Africaine se sont depuis jointes aux forces kényanes dans la lutte contre les shebab.

 


Mots-clés:

SUR LE MEME SUJET