Tunisie : première présidentielle libre

Près de 5,3 millions d'électeurs sont convoqués aux urnes.

202058
Tunisie : première présidentielle libre

Les Tunisiens ont commencé à se rendre aux urnes. Près de 5,3 millions d'électeurs sont convoqués aux urnes.

Les bureaux de vote ont ouvert leurs portes dimanche en Tunisie pour la première présidentielle libre de son histoire, près de quatre ans après la révolution de janvier 2011 qui lança le Printemps arabe, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Vingt-sept candidats sont en lice pour ce scrutin historique dont les favoris sont Béji Caïd Essebsi, 87 ans et dont le parti séculier Nidaa Tounès a remporté les législatives fin octobre, et le chef de l'Etat sortant Moncef Marzouki, un opposant historique au chef de l'Etat déchu, Zine El Abidine Ben Ali.

Cinq prétendants inscrits sur les bulletins ont cependant annoncé leur retrait de la course à différents moments de la campagne.

La deuxième force politique du pays, le parti islamiste Ennahda, au pouvoir de fin 2011 à début 2014, a décidé de ne soutenir aucun candidat lors de ce scrutin.

Les Tunisiens ont de 08H00 à 18H00 (07H00-17H00 GMT) pour accomplir leur devoir de citoyen. L'instance électorale (ISIE) doit pour sa part annoncé les résultats au plus tard le 26 novembre.

Les premiers électeurs votaient dans le calme dès les premières minutes du scrutin, trempant leur index gauche dans de l'encre indélébile, un dispositif destiné à empêcher les votes multiples.
Si aucun candidat n'obtient la majorité absolue, un deuxième tour sera organisé fin décembre.

C'est la première fois que les Tunisiens pourront voter librement pour leur chef d'Etat. De son indépendance en 1956 jusqu'à la révolution de 2011, le pays n'a connu que deux présidents.



Mots-clés:

SUR LE MEME SUJET