Erdogan: "Nous allons aussi anéantir les foyers terroristes à l'Est de l'Euphrate"

"Comme jamais dans le passé, nous portons un coup dur aux membres de l'organisation terroriste [PKK] sur notre territoire", a encore déclaré le Président de la République de Turquie

Erdogan: "Nous allons aussi anéantir les foyers terroristes à l'Est de l'Euphrate"

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a laissé entendre que des opérations militaires contre l’organisation terroriste YPG/PKK pourraient être prochainement lancées à l’Est de l’Euphrate, dans le nord de la Syrie.

Le Chef de l’Etat turc s’exprimait, vendredi, lors de la cérémonie de remise des brevets des nouveaux commandos de l’Armée turque.

Erdogan a d’abord voulu revenir sur le nettoyage entrepris au sein de l’armée turque contre les membres de l’organisation terroriste guléniste FETO, auteur de la tentative de coup d’état repoussée du 15 juillet 2016.

"Notre glorieuse armée, qui s'est débarrassée des traitres en son sein, court de victoires en victoires", attirant ainsi l’attention sur les capacités opérationnelles de l’armée, retrouvées après l’éviction des putschistes et des membres de l’organisation terroriste guléniste FETO.

Ceci se ressent aussi dans la lutte menée sur le territoire national contre les terroristes du PKK.

"Comme jamais dans le passé, nous portons un coup dur aux membres de l'organisation terroriste [PKK] sur notre territoire", a-t-il affirmé.

Avant d’annoncer des prochaines opérations en Syrie : "Très prochainement, nous allons aussi anéantir les foyers terroristes à l'Est de l'Euphrate [en Syrie]."

Concernant l’armée, le Président turc a également voulu s’exprimer sur le passage à une armée professionnelle.

"Même si nous passons entièrement à une armée professionnelle, il est essentiel que les jeunes turcs suivent un enseignement militaire", a-t-il dit.

Recep Tayyip Erdogan est ensuite revenu sur la situation économique et financière de la Turquie.

"Ceux qui ne tiennent pas leurs promesses envers notre pays en invoquant des excuses ridicules, nous imposent des sanctions pour d'autres raisons d'autant plus comiques. Mais nous allons leur démontrer qu'ils seront les véritables perdants", a-t-il rappelé, faisant référence à la politique économique hostile de Washington contre la Turquie.

"Face à toute porte fermée, nous en ouvrons 10 autres. Contre toute difficulté imposée, nous mettons en oeuvre 10 facilités, et ainsi nous allons continuer à investir et développer notre économie", a-t-il encore assuré.

Et de conclure : "Notre pays se place toujours en 13ème position mondiale en terme de parité de pouvoir d'achat et 17ème en terme de PIB, et les attaques spéculatives qui visent notre économie n'ont pas changé cette réalité."

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET