"Des formations et patrouilles seront lancées conjointement avec les Etats-Unis"

Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, a déclaré que des formations et patrouilles seront lancées conjointement par les Forces armées turques avec les forces américaines dans le district de Manbij en Syrie

"Des formations et patrouilles seront lancées conjointement avec les Etats-Unis"

Le porte-parole de la présidence turque, Ibrahim Kalin, a déclaré que des formations et patrouilles seront lancées conjointement par les Forces armées turques avec les forces américaines dans le district de Manbij en Syrie.

Ibrahim Kalin a tenu une conférence de presse au palais présidentiel.

Il a déclaré que la Turquie prévoit l’application de la feuille de route de Manbij comme prévu et dans les délais fixés.

Il a relevé que la feuille de route de Manbij est un accord important, que la Turquie y sera fidèle et fera le nécessaire pour son accomplissement.

«Mais en parallèle, le maintien de l’engagement de l’administration américaine avec l’YPG et le PYD (la branche syrienne de l’organisation terroriste et séparatiste) est une source de préoccupation. D’un côté, la feuille de route de Manbij est appliquée, et de l’autre, un soutien en armement, en finances, en politique et en médias est prodigué à l’YPG et au PYD. C’est inacceptable. Nous sommes sur le point de terminer les préparatifs pour une patrouille conjointe à Manbij. Les Forces armées turques coordonnent cette patrouille sur le terrain avec les Forces américaines. Des formations et des patrouilles seront prochainement lancées. » a-t-il déclaré.

Le porte-parole de la présidence turque a souligné que ce serait injuste de faire porter uniquement à la Turquie le fardeau de la lutte contre le terrorisme concernant la Syrie et Idlib, jugeant qu’une telle chose est inacceptable.

En ce qui concerne les douze points d’observation mis en place par la Turquie à Idlib, M. Kalin a relevé que les démarches nécessaires continueront d’être entreprises pour les renforts (militaires).

Il a ajouté que les services de renseignement turcs (MIT), les Forces armées turques et les forces spéciales travaillent en coordination avec les Russes sur le terrain concernant la formation d’une zone démilitarisée de 15 à 20 km de profondeur à Idlib, le retrait des autres éléments terroristes de cette zone et sa pacification.

Il a assuré que les opérations lancées à l’extérieur du pays contre les organisations terroristes par les services de renseignement turcs et les établissements de sécurité concernés continuaient avec détermination.

« Les crimes commis contre la Turquie par les organisations terroristes, quelle que soit la méthode utilisée ou les partenaires qu’ils ont sur le terrain, ne resteront jamais impunis » a-t-il relevé.

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET