Turquie: Yusuf Nazik, cerveau de l'attentat de Reyhanli en Syrie, interpellé et rapatrié

Les services de renseignement turcs (MIT) ont interpellé en Syrie et rapatrié Yusuf Nazik, cerveau de l'attentat de Reyhanli, commune du Sud-est de la Turquie, qui avait fait 53 morts en 2013

reyhanli saldiri.jpg

Les services de renseignement turcs (MIT) ont interpellé en Syrie et rapatrié Yusuf Nazik, cerveau de l'attentat de Reyhanli, commune du Sud-est de la Turquie, qui avait fait 53 morts en 2013.

Selon les informations obtenues, mercredi, de sources sécuritaires, Yusuf Nazik a été interpellé dans la ville de Lattaquié en Syrie, au terme d'une opération minutieuse, menée de bout en bout par le MIT.

Ce dernier a avoué, au cours de son interrogatoire, avoir organisé l'attaque sur ordre des services renseignement syriens, pour le compte desquels il jouait le rôle d'intermédiaire.

« Je m’adresse aussi à l’Etat syrien, l’Etat turc est très puissant, il vous demandera des comptes » a-t-il dit.

Nazik était inscrit sur la liste bleue des terroristes recherchés du ministère turc de l'Intérieur.

Le 11 mai 2013, deux attaques à la bombe avaient ensanglanté la petite commune de Reyhanli, dans le sud-est de la Turquie. L'une des explosion s'était produite à côté de la mairie, la deuxième, devant le bureau de la poste. 53 personnes ont perdu la vie dans ces attaques et de nombreuses autres ont été blessées.

Par ailleurs, les déflagrations avaient endommagé 912 logements, 891 commerces et 148 véhicules.

Le ministre de la Justice, Abdulhamit Gul, a fait une déclaration concernant l’arrestation de Yusuf Nazik.

« Cette mission a été accomplie avec succès. Notre Etat poursuivra jusqu’au bout les criminels, où qu’ils soient, quelle que soit l’organisation terroriste en question et la justice indépendante leur infligera la peine méritée » a-t-il dit.

 

 

AA/TRT



SUR LE MEME SUJET