Achat de S-400 : la Turquie est un pays indépendant qui prendra ses propres décisions

Le chef de la diplomatie Mevlut Cavusoglu a répondu aux questions sur l’achat du système russe S-400

Achat de S-400 : la Turquie est un pays indépendant qui prendra ses propres décisions

A Bruxelles dans le cadre du sommet de l’OTAN, le chef de la diplomatie Mevlut Cavusoglu a répondu aux questions sur l’achat du système de défense aérienne russe S-400.

Cavusoglu a fait savoir que certains membres de l’OTAN, y compris les Etats-Unis, s’interrogent sur l’achat du système russe.

« Nous pouvons comprendre la partie technique. Par exemple, il est normal qu’ils se demandent si les S-400 vont identifier l’OTAN, les systèmes de l’OTAN et les alliés comme des ennemis. Nous aussi, nous sommes sensibles à ce sujet. Nous avons d’ailleurs apporté des conditions à ce sujet lors de l’achat. C’était un besoin urgent et comme nous n’avons pas pu répondre à ce besoin à travers nos alliés, nous l’avons acheté de la Russie car c’est elle qui a donné la meilleure offre. Nous leur avons dit que la Turquie est un pays indépendant et libre qui peut prendre ses propres décisions » a-t-il déclaré.

Le ministre a dit ne pas accepter les déclarations selon lesquelles la Turquie s’éloigne de l’OTAN. « La Turquie ne s’éloigne pas de l’OTAN. Si nos alliés de l’OTAN avaient répondu à ce besoin, nous leur aurions donné la priorité » a-t-il ajouté.

« Les premières batteries vont venir vers la fin de l’année prochaine. Par conséquent cela ne sert plus à rien de s’interroger à ce sujet » a-t-il noté.

Selon Cavusoglu, les structures qui menacent l’OTAN et les alliés sont les organisations terroristes. Il a saisi l’occasion pour appeler l’OTAN à prendre des mesures effectives dans la lutte antiterroriste.

 

 


Mots-clés: s-400 , cavusoglu

SUR LE MEME SUJET