• VIDEOS

"Nous nous sommes entretenus avec l’Iran pour une opération à Kandil dans le nord de l’Irak"

Le chef de la diplomatie turque a évalué l’actualité sur une chaîne de télévision privée et répondu aux questions sur une éventuelle opération terrestre d’envergure à Kandil dans le nord de l’Irak

"Nous nous sommes entretenus avec l’Iran pour une opération à Kandil dans le nord de l’Irak"

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, a déclaré qu’ils s’étaient entretenus avec l’Iran pour une opération d’envergure à Kandil dans le nord de l’Irak.

« Cette affaire a un aspect diplomatique et un aspect sur le terrain. Nous nous entretenons également avec l’Iran » a-t-il déclaré.

Le chef de la diplomatie turque a évalué l’actualité sur une chaîne de télévision privée et répondu aux questions sur une éventuelle opération terrestre d’envergure à Kandil dans le nord de l’Irak.

« Nous devons éradiquer cette menace provenant de l’autre côté de nos frontières. Nous allons éliminer ces terroristes qu’ils soient en Irak ou ailleurs. Notre armée, nos services de renseignements mènent les travaux techniques à ce sujet. Il y a un aspect sur le terrain et un autre aspect diplomatique. Nous nous entretenons également avec l’Iran. Le PKK/PJAK représente une menace pour eux aussi » a-t-il dit.

Répondant aux questions sur la feuille de route de Manbij convenue entre les Etats-Unis et la Turquie, Cavusoglu a déclaré concernant le processus de retrait de l’YPG de Manbij :

« Le retrait de l’YPG signifie qu’ils déposeront les armes. Les Etats-Unis leur ont livré des armes, ils ne le cachent pas, mais affirment qu’ils ne leur en livrent plus. Ces armes doivent être récupérées pour restaurer la stabilité dans la région. Nous allons collaborer et voir ce qui a été fait. Ceux qui ont livré des armes les récupéreront. L’objectif de la feuille de route est d’assurer que les Etats-Unis tiennent leur parole. Il n’est plus question de laisser traîner cette affaire. Nous allons collaborer et constater ensemble. En ce qui concerne la récupération des armes, le président américain Donald Trump a déclaré à notre président de la République qu’ils ont les numéros de série des armes et qu’ils les récupéreront. »

 



SUR LE MEME SUJET