• VIDEOS

Le manifeste électoral du président Erdogan et la politique étrangère

Le manifeste contient plusieurs promesses du président Recep Tayyip Erdogan et de l’AK Parti, sur l’économie, la santé ainsi que la politique intérieure

Le manifeste électoral du président Erdogan et la politique étrangère

Certes dans la période à venir, la lutte contre le terrorisme sera l’une des priorités de la Turquie dans la politique extérieure. Dans sa déclaration après la tentative de coup d’Etat du 15 juillet, le président Recep Tayyip Erdogan disait que la lutte contre le terrorisme n’était pas limitée aux frontières turques et les cibles terroristes au-delà des frontières étaient aussi visées à la source. Les Forces armées turques qui ont éliminé DAESH aux frontières turques avec l’Armée syrienne libre d’abord par l’opération Boulier de l’Euphrate, ont ensuite nettoyé Afrine des éléments terroristes du PKK/YPG grâce à l’opération Rameau d’olivier. C’est surtout l’opération Bouclier de l’Euphrate qui a montré combien la nouvelle approche de la Turquie dans la lutte contre le terrorisme était juste or aucune attaque de DAESH n’a eu lieu en Turquie depuis longtemps. En même temps, les forces de sécurité et les unités de renseignements qui s’attaquent au terrorisme dans tout le territoire, ont prévenu plusieurs éventuelles attaques terroristes. Par ailleurs l’opération Rameau d’olivier a prévenu l’infiltration à Hatay en Turquie, de l’organisation terroriste PKK/YPG via les monts Amanos. Selon le manifeste électoral annoncé par le président Recep Tayyip Erdogan, de nouvelles opérations transfrontalières sont attendues contre le terrorisme après le 24 juin. On peut s’attendre à la poursuite de manière plus forte des opérations militaires qui sont aujourd’hui  menées en Irak contre le PKK. De plus, de nouvelles opérations militaires contre l’YPG/PKK dans le nord de la Syrie font aussi parties des plans de la Turquie. Selon le manifeste électoral du président Recep Tayyip Erdogan, la Turquie ne reconnait la dominance de personne et de même, ne se considère comme le maitre de personne. Même si cette approche de la Turquie a dérangé plusieurs pays occidentaux, la Turquie va maintenir sa politique extérieure indépendante qui veille à défendre ses intérêts nationaux dans le monde et dans sa région. La définition de la Turquie comme un acteur global par le président Recep Tayyip Erdogan expose clairement les objectifs de la Turquie dans ce contexte. Tout comme la Turquie ne reconnait la dominance de personne, elle n’agit comme le maitre de personne. D’ailleurs la politique en Afrique de la Turquie qui repose non pas sur la colonisation mais sur une relation respectable et sur l’aide, en est l’exemple le plus frappant. Le fait que la Turquie soit le numéro un mondial des aides humanitaires par rapport au PIB, prouve la politique extérieure humanitaire de la Turquie. Pour que la politique extérieure de la Turquie soit efficace et durable, elle doit réduire sa dépendance et accroitre son importance stratégique. A cet égard, l’industrie de défense turque revêt une grande importance. D’ailleurs l’industrie de défense occupe une place importante dans le manifeste électoral annoncé par le président Recep Tayyip Erdogan. La Turquie a connu une croissance de 90% dans l’industrie de défense depuis 2011 et s’est élevé au 18e rang mondial des pays exportant le plus d’armes. En même temps, la Turquie a réduit de 80% à 30% sa dépendance extérieure dans l’industrie de défense. On s’attend à ce que la croissance de l’industrie de défense continue dans la période à venir. Surtout au sujet des drones, la Turquie a connu un exploit de l’ordre global. La Turquie est l’un des six pays au monde, capables de produire ses drones armés. De plus, la déclaration du président Recep Tayyip Erdogan où il annonçait que la Turquie « produirait des chars sans équipage », montre que la Turquie est un acteur important produisant de nouvelles idées et innovations dans d’importants domaines technologiques. Le renforcement de la Turquie dans l’industrie de défense accroit son efficacité dans la politique extérieure. La Turquie qui est devenue une importante alternative d’achat d’armes pour les Etats amis et alliés, a pris sa place dans les marchés internationaux. La Turquie exporte des véhicules blindés sur un grand marché qui s’étend de l’Afrique au Golfe et de l’Asie jusqu’en Malaisie. Excepté ses ventes d’hélicoptère ATAK et navires de guerre au Pakistan, la Turquie a vendu des drones sans armes Bayraktar TB2 au Qatar, ce qui ravive l’économie, renforce les travaux de recherche/développement et consolide l’efficacité de la Turquie dans la politique extérieure.

 



SUR LE MEME SUJET