Yildirim: "Les Etats-Unis vont vers l'impasse"

C'est avec ces mots que le Premier ministre turc a dénoncé le soutien américain aux terroristes du PYD/YPG/PKK en Syrie

Yildirim: "Les Etats-Unis vont vers l'impasse"

Le Premier ministre turc, Binali Yildirim, a affirmé que le soutien prodigué au PYD/PKK par les Etats-Unis ne les mènera qu’à une impasse.

Le Chef du gouvernement s’exprimait, mardi, au congrès ordinaire de la fédération du Parti de la Justice et du Développement (AK Parti) à Erzincan, dans l’Est de la Turquie.

L’opération Rameau d’olivier, débutée le 20 janvier à Afrine, dans le nord-ouest de la Syrie, contre les organisations terroristes PYD/YPG/PKK et Daesh, était au centre de son intervention.

"Nous avons l'obligation de défendre notre pays et nos frontières. C'était le cas lors de la guerre d'indépendance il y a 100 ans, et ça l'était aussi lors du 15 juillet 2016 (coup d'état repoussé). Notre combat à Afrine a la même importance que notre combat hier à Canakkale (bataille des Dardanelles). Nos futurs combats dans d'autres régions auront aussi le même sens", a-t-il d’abord affirmé.

"Nous irons jusqu’au bout. Nous allons éliminer tous ces terroristes jusque dans la source", a-t-il ajouté.

Yildirim s’est ensuite exprimé au sujet du soutien militaire apporté par les Etats-Unis à l’organisation terroriste PYD/PKK en Syrie.

"Où veux-tu aller en collaborant avec les terroristes? Ce chemin est une impasse. Il est encore temps de faire marche arrière. Arrête de soutenir et de donner des armes à ces sauvages et criminels", a-t-il déclaré.

Le Chef du gouvernement a souhaité exprimer une nouvelle fois toute la détermination de l’Etat à combattre jusqu’au bout toute menace terroriste, d’où qu’elle vienne.

"Tout le monde doit savoir que nous éliminerons sans attendre toute menace contre nos frontières. Ceux qui rêvent de créer un état à nos frontières vont déchanter", a-t-il assuré.

"Rien ne pourra défaire notre unité : Turcs, Kurdes, Laz, Alévis, Circassiens, Arabes, Roms, quel que soit le groupe ethnique ou la confession, tous ensemble nous ne formons qu’un", a-t-il terminé.

 

 

 

 

 

 

 

 

AA



SUR LE MEME SUJET