"Les armes américaines aux mains de l'YPG se retourneront contre la Turquie"

"Quand Daesh sera vaincu, ce qui est proche, ces armes seront orientés contre la Turquie, car le YPG est une organisation terroriste qui a pour cible la Turquie"

"Les armes américaines aux mains de l'YPG se retourneront contre la Turquie"

Le ministre turc de la Défense, Nurettin Canikli, a une nouvelle fois souligné le fait que les armes fournies par les Etats-Unis à l’organisation terroriste PYD/YPG se retourneront contre la Turquie une fois Daesh vaincu.

Le ministre Canikli se trouve actuellement à Batoum en Géorgie où il participe à la conférence sur la Sécurité et la Défense de la Géorgie, à laquelle le président géorgien Giorgi Margvelashvili et le chef du gouvernement, Giorgi Kvirikashvili, sont égalements présents.

Le ministre turc s’est surtout exprimé sur le rôle de la Turquie dans la lutte contre le terrorisme dans la région, notamment en Syrie, pays avec lequel elle partage plus de 900 km de frontières communes.

"Les organisations terroristes telles que Daesh et al-Nosra s’alimentent et profitent du chaos qui règne dans ce pays. Des dizaines de milliers de terroristes voulant rejoindre la Syrie ont été interceptés en Turquie et plus de 9 000 ont été placés en garde à vue. Actuellement, comme convenu dans les accords d’Astana, l’armée turque se dirige vers Idleb (nord-ouest de la Syrie) pour nettoyer la région de la présence d’al-Qaïda", a-t-il expliqué, rappelant que la Turquie a été très lourdement touchée par les évènements en Syrie.

Canikli a également rappelé que les soldats turcs ont mené l’opération "Bouclier de l’Euphrate" dans le nord de la Syrie pour libérer la ville d'al-Bab de l'emprise de Daesh.

Mais le combat de la Turquie contre le terrorisme ne se limite pas à Daesh, al-Nosra et al-Qaïda, a-t-il expliqué, il y a aussi le PKK et ses filiales en Syrie le PYD/YPG, a-t-il insisté.

"Les Etats-Unis, pays allié et ami, collaborent avec le PYD/YPG en Syrie contre Daesh. Ils leur ont fourni des armes pouvant équiper une armée de 40 à 50 mille personnes. Mais quand Daesh sera vaincu, ce qui est proche, ces armes seront orientés contre la Turquie, car le YPG est une organisation terroriste qui a pour cible la Turquie", a-t-il affirmé, dénonçant ainsi la politique des Etats-Unis en Syrie.

"Eux pensent que cette politique n’est pas une menace pour la Turquie et qu’ils pourront récupérer ces armes une fois Daesh vaincu. Mais nous ne partageons pas ce point de vue, d’autant plus que ces armes, nous les retrouvons au mains des terroristes du PKK en Turquie", a-t-il ajouté.

Le ministre turc a aussi regreté le manque de solidarité et d’engagement de l’OTAN auprès de la Turquie dans son combat contre le terrorisme.

"Même pendant la Guerre froide, nous étions moins menacés. Nous agissons autant que possible au sein de l’OTAN mais la réciproque n’est pas vraie. Il n’est pas concevable que l’organisation terroriste YPG soit autant armée. Nous devons régler tous ces points", a-t-il précisé. AA



SUR LE MEME SUJET