Erdogan : « Ils se sont affolés parce que nous avons signé un accord pour l’achat de S-400 »

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a réagi contre Washington pour ses commentaires concernant l’achat de système de défense antiaérienne russe S-400

Erdogan : « Ils se sont affolés parce que nous avons signé un accord pour l’achat de S-400 »

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a réagi contre Washington pour ses commentaires concernant l’achat de système de défense antiaérienne russe S-400.

« Ils se sont affolés parce que nous avons signé un accord pour l’achat de S-400 » a assuré le président Erdogan.

Le chef d’Etat turc qui s’est exprimé lors de la réunion des maires de municipalité tenue à Ankara, a fait savoir qu’ils allaient faire tous ce qui est nécessaire pour la protection du pays.

Il en a profité pour répondre "aux inquiétudes" de certains pays, notamment les Etats-Unis, face à cet accord avec la Russie.

"Nous franchissons des pas importants dans le domaine de la défense. Nous avons signé un accord pour acquérir le système de défense S-400 (avec la Russie). Certains se sont affolés, ils s'y opposent. Mais que croient-ils, que nous allons les attendre pour prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la défense de notre pays?", a-t-il lancé.

« Notre pays a désormais la capacité de produire des drones armés. Nous allons faire tous ce qui est nécessaire pour la protection de cet Etat. Nous allons produire des drones armées, nous allons produire des tanks » a martelé le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan.

Il a souligné que la Turquie ne fait aucune concession dans la protection des civils lors des opérations antiterroristes dans le pays et en dehors de ses frontières.

« Il est important que les pays membres de l’OTAN aient des équipements militaires adaptés aux systèmes de l’OTAN » avait déclaré le porte-parole du département d’Etat américain Heather Nauert a évalué l’achat par la Turquie du système de défense aérienne russe S-400.



SUR LE MEME SUJET