Erdogan: "Toute mort est précoce, mais celle d’un enfant arrive réellement trop tôt"

"Nous sommes le deuxième pays dans le monde, après les Etats-Unis, à faire le plus de dons. Si on prend en compte le PIB, la Turquie est alors première", a rappelé le président turc, lors d'une rencontre avec des enfants venus du monde entier

Erdogan: "Toute mort est précoce, mais celle d’un enfant arrive réellement trop tôt"

Le président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a reçu des enfants venus de pays différents pour participer aux 39e Festivités de la TRT.

La TRT accueille pour la 39e année consécutive des enfants de plusieurs régions du monde à l’occasion de la «Fête de la Souveraineté Nationale et des Enfants du 23 avril», fête nationale turque qui célèbre la création de la Grande Assemblée Nationale de Turquie en 1920.

Le président turc a reçu à la Présidence, jeudi, les enfants venus participer à cette fête.

Il s’est adressé aux enfants après leur avoir souhaité la bienvenue en Turquie.

"Quand je vous voie, c’est comme si j’avais bu un élixir de jouvence", a-t-il d’abord lancé.

Il est revenu sur les situations extrêmement difficiles connues par de nombreux enfants en Syrie, en Irak ou en Afrique.

"Nous ne voulons plus que les enfants soient les premières victimes des guerres provoquées par les adultes. Il y a à peine quelques jours, j’ai accueilli le père de deux petites filles syriennes mortes dans une attaque chimique en Syrie. Comment l’opinion publique et la presse internationale ont-elles réagi devant la photo de ces petites jumelles ? Il y a de très nombreux enfants morts dans des massacres réalisés à l’arme chimique mais surtout avec des armes conventionnelles", a-t-il dénoncé.

Le chef de l’Etat a expliqué que la Turquie fait de nombreux efforts tant en Syrie qu’en Irak pour mettre fin à cette injustice. Il a rappelé les mesures prises par son pays pour accueillir plus de 3 millions de réfugiés sur son sol.

Il a également souligné le fait que la Turquie est l’un des pays qui donne le plus pour l’humanitaire à travers le monde.

"A travers l'action de nos institutions gouvernementales et de nos ONG, nous agissons à travers le monde auprès des enfants dans les domaines de l'éducation et de la santé. Nous sommes le deuxième pays dans le monde, après les Etats-Unis, à faire le plus de dons. Si on prend en compte le PIB, la Turquie est alors première. Nous continuerons à agir partout où il y a des victimes et des innocents", a-t-il indiqué.

Après cela, le président Erdogan a passé un message aux enfants présents.

"Je vous demande une chose : quand vous serez en âge de prendre des responsabilités, n’oubliez pas que des enfants sont dans des situations extrêmement difficile dans le monde. N’oubliez pas qu’ils sont les victimes des guerres, des massacres, de la famine, de la sécheresse et aussi des mauvais traitements", a-t-il dit.

Et poursuivi :

"Toute mort est précoce, mais celle d’un enfant arrive réellement trop tôt. Les enfants doivent vivre pour, à l'âge adulte, participer à la création d’un monde meilleur."

Pour le président turc, une personne dont le cœur ne s’adoucit pas face à l’innocence d’un enfant, est une personne qui n’a plus de cœur.

Pour finir, Recep Tayyip Erdogan a appelé les adultes, les parents et les enseignants à être plus attentifs face aux difficultés des enfants.

AA



SUR LE MEME SUJET