Les propos de la Chancelière allemande Angela Merkel ont causé un grand nombre de débats

Merkel a qualifié les dirigeants de Daesh dont la totalité détiendrait le passeport européenne et américain, de ‘terroriste islamiste’. Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a refusé sur le coup cette définition déplacée de Merkel

Les propos de la Chancelière allemande Angela Merkel ont causé un grand nombre de débats

Les propos de la Chancelière allemande Angela Merkel qui a utilisé le terme de ‘terrorisme islamiste’ lors de sa visite officielle en Turquie, ont causé un grand nombre de débats. Merkel a qualifié les dirigeants de Daesh dont la totalité détiendrait le passeport européenne et américain, de ‘terroriste islamiste’. Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan a refusé sur le coup cette définition déplacée de Merkel, et souligné que l’on ne pouvait pas utiliser le terme de ‘terrorisme islamiste’ tout comme on ne peut pas qualifier les attaques des fanatiques chrétiens qui massacrent les musulmans, de ‘terrorisme christianiste’. 

Les propos de Merkel peuvent causer une polarisation et une ostracisassions.

Bien que d’innombrables attaques aient été perpétrées contre les musulmans et leurs lieux de cultes, dans les pays à majorité chrétiennes, tels que l’Europe et les Etats-Unis en tête, la grande majorité des leaders des pays membres de l’Union européenne peuvent utiliser ces propos déplacés malgré toutes les objections.

Des attaques meurtrières ont été perpétrées contre les musulmans dans les pays occidentaux tels que l’Allemagne, le Canada, les Etats-Unis, ainsi que dans les pays scandinaves.

Il y a quelques jours, près de 10 musulmans ont été tués à la suite d’une attaque terroriste contre une Mosquée à Québec au Canada. Lorsque nous observons les partages sur les réseaux sociaux des auteurs de l’attaque, il est évident que les assaillants sont des fanatiques chrétiens qui se sont inspirés des chevaliers croisés.

Le président des Etats-Unis, Georges Bush junior, avait utilisé plusieurs symboles chrétiens lors du lancement de la seconde guerre d’Irak et d’Afghanistan. Il avait fréquemment utilisé tout au long de son discours le symbole de la trinité et dit que ‘la guerre sainte des Croisades avait commencé’. L’attaque contre les turcs à Solingen, celles contre les commerçants turcs et dernièrement les dizaines d’attaques terroristes nommées ‘massacres de restaurateur turc’, ont été perpétrés en Allemagne. Anders Behring Breivik qui a massacré des dizaines de civils en Norvège, avait déclaré être un fanatique chrétien lors de son procès. Lorsque nous étudions l’histoire, nous constatons que la population chrétienne d’Anatolie s’était réfugiée à l’Etat seldjoukide pour fuir les persécutions de l’Empire romain chrétienne d’Orient. Et les Turcs avaient grand ouvert les portes de l’Anatolie à ces chrétiens.

Quant au sujet de la conquête d’Istanbul par les Turcs, l’empereur avait demandé avant la guerre de l’aide aux institutions religieuses et l’envoie de soldats catholiques à Rome. Mais, l’église orthodoxe de Phanar a refusé cette demande d’aide car l’histoire des orthodoxes a toujours été ensanglantée par les catholiques. Tous les membres de l’armée des Croisées dont la route est passée par Istanbul lors des expéditions militaires contre Jérusalem, avaient pillé la ville, commis des violes contre les femmes et tué d’innombrables Romains d’Orient.

Les guides spirituels orthodoxes ont répondu aux barbaries des catholiques, en affirmant ; ‘Nous préférons voir à Istanbul le turban des Ottomans que le chapeau des cardinaux du pape’.

Tout le monde sait très bien que le turban des Ottomans représente la justice. De toute façon, s’il ne représentait pas la justice, y’aurait-il toujours des centaines d’églises et de chapelles à Istanbul qui appartient aux Turcs depuis des centaines d’années ?

Donnons également un exemple de l’Occident, Richard 1er dit ‘cœur de lion’, passa à la tête de l’armée des Croisées qui se préparaient à occuper Jérusalem. Il essuya une grande défaite durant la guerre contre Selahedine Eyubi et lui demanda pardon. Selahedine Eyubi libéra tous les chevaliers et soldats capturés et blessés. Il leur donna même du matériel sanitaire et de quoi se nourrir suffisamment. Y’a-t-il un autre exemple humain similaire à celui-ci dans l’histoire ?

Ces soldats de l’armée des Croisés qui ont été graciés par Salaheddine Eyubi, arrivèrent à la province de Kayseri. A cette époque, Kayseri était une ville byzantine importante pour le commerce et peuplée majoritairement de juifs.

Richard a massacré 45 000 habitants juifs de Kayseri sous prétexte qu’ils ne les avaient pas aidés. Faut-il définir ce massacre, de terrorisme chrétien ? bien sûr qu’il n’en n’est pas question…

Aucune religion ne légitime ou encourage le terrorisme.

L’appartenance religieuse d’une personne, ne peut pas en aucun cas être considérer de crime et avoir poussé à causer un crime.

Le président de la République turque Recep Tayyip Erdogan qui exprime cette idée, sera gravée dans l’histoire comme Selahedine Eyubi.



SUR LE MEME SUJET