A ceux qui diabolisent Trump: Obama était-il un saint?

Les médias américains ont commencé à diaboliser Trump dès lors qu’il s’est révolté contre le ‘système globale de taux d’intérêt’

A ceux qui diabolisent Trump: Obama était-il un saint?

     Les opinions publiques américaine et mondiale ont sévèrement réagi à la prise de position du nouveau président américain Donald Trump au sujet des migrants. On dirait que les Américains, qui sont descendus dans les rues pour manifester contre la décision de Trump, changeaient de religion et se convertissaient à l’Islam. Nous, les Turcs, sommes habitués à des hostilités qui ont une dimension incroyable. Depuis plusieurs années, nous vivons l’hostilité illogique qui vise le président de la République Recep Tayyip Erdogan qui construit la Nouvelle Turquie. Avant l’arrivée au pouvoir d’Erdogan, il n’y avait pas assez de médecins, d’instituteurs et de routes conformes aux normes en Turquie. Le pays a changé de classe avec l’arrivée au pouvoir d’Erdogan qui a également fait de la Turquie le meilleur modèle mondial dans le domaine de la santé. De nos jours, les services sanitaires sont gratuitement rendus aux citoyens turcs. Le nombre d’universités qui était de 60 s’est élevé à plus de 100 grâce à Erdogan. Lors de la période d’Erdogan, le nombre d’écoles s’est multiplié par 3 par rapport à toute l’histoire de la Turquie moderne. Erdogan a également offert ce qui était inimaginable en ce qui concerne la démocratisation. En Turquie, le mot “kurde” était interdit avant Erdogan alors qu’aujourd’hui il y a plusieurs universités où l’on peut faire des études en kurde. Les villages et communes kurdes reprennent leur nom d’origine. Les Kurdes sont représentés dans les assemblées municipales tout comme à la Grande Assemblée Nationale de Turquie.
        Une hostilité illogique a été mise en place contre Erdogan qui a offert une qualité de vie  et une démocratie considérables à son peuple. La raison à cela, est très claire. Le leader turc, Erdogan, s’est révolté contre l’ordre mondial formé à la suite de 1945. Il a affirmé que les Nations-Unies étaient devenues le pion des pays puissants. Il s’est révolté contre le ‘système globale de taux d’intérêt’ qui est un ordre d’exploitation mondiale. Tout cela, était suffisant pour devenir l’ennemi d’Erdogan. 
Un sérieux mécanisme d’hostilité contre Erdogan et ses réformes a été formé via les médias turcs avec la gestion de perception. Erdogan et son équipe n’ont malheureusement pas pu être efficaces dans la lutte contre cette gestion de perception. Ils ont uniquement fait des efforts afin d’élever le niveau de prospérité et de développement de leur pays à un niveau supérieur. 
La même situation est actuellement vécue aux Etats-Unis. Le président américain Trump a déclaré qu’il allait développer l’économie de son pays. Il a fait savoir qu’il allait protéger les taxes de son peuple, et qu’il allait lutter contre les lobbys de taux d’intérêt et de guerre. 
Les médias américains ont commencé à diaboliser Trump dès lors qu’il s’est révolté contre le ‘système globale de taux d’intérêt’. Ils n’en sont pas restés là et ont officiellement entrepris une campagne de dénigrement. Cette campagne de dénigrement s’est clairement transformée en guerre à la suite de la signature par Trump du décret interdisant l’entrée aux citoyens de quelques pays aux Etats-Unis. Bien entendu, ce décret de Trump est sérieusement très mauvais et il sent la discrimination religieuse.
Ceux qui diabolisent Trump avec ce décret, perçoivent Obama comme un “Saint”. Est-ce vraiment ainsi ?
Depuis un certain temps, certains affirment que le président américain sortant Barack Obama a passé 8 ans de fonction sans scandale. Les médias font de telles diffusions anti-Trump que la plupart d’entre nous y croient. Or, ce n’est pas la vérité. Même en tenant en compte uniquement de quelques chapitres de la période Obama, nous pouvons dire que c’était une période réellement mauvaise et xénophobe. 
1)    Scandale de courriers électroniques au département d’Etat
Il a été démontré qu’Hillary Clinton, candidate soutenue par Obama à la présidentielle, avait vendu des informations secrètes et commerciales des Etats-Unis aux autres pays via un serveur spécial.
2)    L’opération Fast and Furious
Le gouvernement Obama a livré des milliers d’armes aux trafiquants en vue de démanteler les cartels de drogue mexicains. Une de ces armes a été utilisée pour assassiner l’agent américain de patrouille aux frontières Brian Terry en décembre 2010. L’équipe Obama a refusé de remettre les documents à ce sujet au congrès. 
3)    L’équipe d’Obama dans l'Internal Revenue Service (IRS) a fiché illégalement les adversaires pour les mettre au pied du mur 
4)    Le 11 septembre 2012, l’ambassadeur américain en Libye Chris Stevens ainsi que trois autres personnes ont perdu leur vie lors de l’attentat contre le bâtiment du consulat général américain. Hillary Clinton avait reçu des centaines de messages de demande d’aide de l’ambassadeur. 
Mais Hillary Clinton les a négligé et n’y a pas répondu. Elle a rejeté les demandes de mesures de sécurité supplémentaires. Elle avait déclaré que l’attaque était une réaction à un film islamophobe. Par la suite, les e-mails d’Hillary Clinton ont dévoilé qu’elle avait connaissance qu’il s’agissait d’une attaque terroriste.  
5)    Le 4ème amendement de la Constitution américaine stipule que les personnes ne peuvent être fouillées, leurs documents, affaires et domicile ne peuvent être perquisitionnés sans aucune raison. Contrairement à la Constitution, le peuple a été suivi de près sous la présidence d’Obama. Toutes les informations des appareils électroniques ont été téléchargées dans des centres de données. Lorsqu’un ancien employé de la CIA, Snowden, a dévoilé ce scandale, Obama a déclaré qu’ils ne faisaient que rassembler les métadonnées, et qu’il n’y avait rien à craindre. Or, les métadonnées comprennent toutes les informations nécessaires au gouvernement. (Les métadonnées sont les données qui définissent les éléments d’une donnée. En d’autres termes, ce sont les données qui ne concernent pas ce que vous avez discuté, mais avec qui, quand et où.). 
6)     La question du Moyen-Orient : Obama a signé la mort de près d’un million de personnes au Moyen-Orient et le déplacement de près de 10 millions de personnes. 
7)     Sous la présidence d’Obama, 2 millions de réfugiés ont été expulsés des Etats-Unis. 
Pourquoi le peuple américain qui est descendu dans les rues face à la décision de Trump interdisant l’entrée aux Etats-Unis de réfugiés musulmans, n’a-t-il rien dit à Obama qui a tué chaque jour des centaines parfois des milliers de musulmans ? La réponse est claire. Trump est un gang à l’échelle globale. C’était le seul politicien américain à être contre le cerveau. Et en remportant le scrutin, il a bouleversé tous les plans. Si les écologistes sont contre le dirigeant turc M. Erdogan ce n’est pas pour protéger les arbres. Si l’on patiente un peu, on verra bien que le but des manifestants de rue aux Etats-Unis ne consiste pas à protéger les réfugiés musulmans. 

 


Mots-clés: anti-trump , trump , obama

SUR LE MEME SUJET